Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'agresseur présumé de Hassen Chalghoumi condamné

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 5 Septembre 2013



De retour en France dans la nuit de lundi à mardi 3 septembre, Hassen Chalghoumi a été admis à l'hôpital d'instruction des armées Bégin, à Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne suite à un malaise cardiaque. Selon son entourage, il souffrirait des suites des « multiples » coups reçus au thorax lors de son « agression ».

Il avait dénoncé dimanche 1er septembre son agression et celle de sa famille alors qu’il se trouvait en vacances dans la banlieue de Tunis. Sa version des faits avait ensuite été rapidement contestée par Me Pascal Garbarini, l'avocat de Karim K., arrêté par la police tunisienne pour cette agression présumée.

Ce jeune franco-tunisien a cependant été condamné, mercredi 4 septembre, à un mois et 16 jours de prison avec sursis pour violences et injures par la justice tunisienne. Pour son avocat, cette condamnation ne prouve rien. « Dès lors que l'ambassade de France est intervenue, les autorités tunisiennes ne pouvaient diplomatiquement pas classer cette affaire sans suite », juge-t-il au Point.

A l’inverse pour Me Samia Maktouf, l'avocate de Hassen Chalghoumi, ce jugement démontre la crédibilité des accusations de son client, qui a pourtant refusé toute confrontation avec son agresseur présumé. L'avocate « regrette cependant cette justice expéditive ». « Cette condamnation n'est pas en rapport avec la gravité des faits », estime-t-elle. Elle a donc déposé une plainte auprès du tribunal de grande instance de Bobigny pour que le jeune homme soit jugé « à la hauteur des faits qui lui sont reprochés ».

Après son agression, l'imam préféré des médias a reçu la visite de Richard Prasquier, l’ancien président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) dont il est proche. « Après l'avoir vu, je n'ai aucun doute sur l'agression qu'il a subie. Je suis médecin, et ses fractures sont bien réelles », a témoigné ce dernier au Point.

L'imam, qui devait sortir de l'hôpital mercredi, reste finalement en observation.

Lire aussi :
Tunisie : l'imam Chalghoumi dénonce son agression
Tunisie : l'agression de l’imam Chalghoumi déjà contestée
Ramadan 2013 : un ambassadeur d’Israël, star de l’iftar de l’imam Chalghoumi
Saphirnews, un « site de haine antisémite » selon Chalghoumi
Vu sur le Web : un Harlem Shake contre l’imam Chalghoumi
Chalghoumi, agacé par une vidéo, porte plainte pour diffamation
Farid Hannache balance sur l’imam Chalghoumi, un pro-Sarkozy qui Valls