Connectez-vous S'inscrire






Monde

Saphirnews, un « site de haine antisémite » selon Chalghoumi

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 20 Juin 2013



Saphirnews, un « site de haine antisémite » selon Chalghoumi
Quelle mouche a bien pu piquer Hassan Chalghoumi, bien souvent appelé l’imam de Drancy ? Lors du Forum mondial pour la lutte contre l’antisémitisme, qui s’est déroulé à Jérusalem du 28 au 30 mai dernier, sous les auspices du ministère israélien des Affaires étrangères, l’homme le plus contesté de la communauté musulmane a été invité à faire une intervention pour parler des vecteurs de l’expression antisémite parmi les musulmans de France.

« Les extrémistes trouvent les moyens de créer les sites Internet, des moyens de haine », a-t-il déclaré, citant tout azimut Oumma, qui a mis au jour l'information mardi 18 juin, Saphirnews ou encore Al-Kanz, qu'il accuse d’utiliser « l’antisionisme » comme « une couverture claire » de leur antisémitisme. Un moyen pour éviter des poursuites judiciaires, précise un document officiel produit à l'issue de ce Forum, dans lequel est aussi cité Saphirnews. Hassan Chalghoumi recommande en conséquence la fermeture de ces sites devant un public acquis à sa cause car très apprécié par les officiels israéliens.


Une menace aux libertés d’expression et de la presse

A chacun des sites cités, sa méthode. Saphirnews a choisi une démarche journalistique dans le traitement de l'actualité, y compris pour le fait musulman. Remettre en cause la probité et l'honnêteté de ses journalistes en l’accusant sans preuves d’antisémitisme parce qu’ils ont critiqué et dénoncé la politique israélienne à l'égard des Palestiniens à l'aune des faits est bien bas.

Plus que la critique d’Israël, c’est sans aucun doute celles qui le visent que Hassan Chalghoumi a, en fait, du mal à supporter. Or les faits sont aussi là : Hassan Chalghoumi est décrié au sein de la communauté musulmane en France et nombreux sont ceux qui réclament sa démission du poste de président de l’Association culturelle des musulmans de Drancy. Saphirnews n'a cependant pas hésité à le contacter par devoir d'équilibre afin qu'il puisse réagir aux attaques, non sans mal.

La solution de Chalghoumi est toute trouvée : censurer et « créer des sites Internet modérés ». Selon ses critères, il ne s’agirait donc que de sites qui mettraient en avant des « modérés » de sa trempe – ses soutiens de fait, évinçant d’emblée la majorité des musulmans de France – mais qui feraient aussi l’impasse de toute critique d’Israël, pays qu’il affectionne particulièrement pour y être allé de très nombreuses fois et avoir rencontré des dirigeants israéliens. En effet, il a également mis en cause dans son intervention l’extrême gauche, accusée d’utiliser le conflit israélo-palestinien – disons de dénoncer la politique coloniale israélienne envers les Palestiniens – « pour récupérer les voix des islamistes ».

L’intervention de Hassan Chalghoumi est risible sur la forme certes, mais surtout sur le fond tant les accusations sont fallacieuses. Cette charge virulente à notre égard n’en jette que plus de discrédit sur lui.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu