Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Italie : la Ligue de Matteo Salvini s'oppose la transformation d'une chapelle en mosquée

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 29 Octobre 2018



Italie : la Ligue de Matteo Salvini s'oppose la transformation d'une chapelle en mosquée
La Ligue dirigée par Matteo Salvini ne cache pas sa détestation de toute visibilité musulmane en Italie. Cette fois, elle s’est opposée à la vente d’une ancienne chapelle de l’hôpital de Bergame, au nord du pays, au profit d’une association musulmane qui a pourtant remporté, dans la semaine du 22 octobre, la vente aux enchères des lieux en proposant le prix le plus élevé. Pour la Ligue, hors de question que les musulmans acquièrent cette chapelle pour le voir transformer en mosquée. Un projet que l'association avait bien affiché.

La Ligue de la région de Lombardie s’est opposée à la vente et a invoqué une loi de 2014 pour la sauvegarde de biens culturels afin d'annuler la transaction. « Je ne mettrais jamais une église en vente et je suis étonné que la direction de l’hôpital ne se soit pas rendu compte à quel point cette situation est délicate », a twitté le président de la Ligue en Lombardie, Attilio Fontana. « Nous allons exercer notre droit de premier refus et il n’y aura aucune place pour un appel », a-t-il ajouté.

Nombre d’associations musulmanes italiennes se plaignent des restrictions auxquelles elles doivent faire face en matière de procédure de construction de mosquées dans le pays. En Italie, il leur est difficile d’obtenir une licence pour bâtir une mosquée au point que les fidèles sont obligés de se réunir dans des lieux de cultes improvisés.

Pour se justifier, le numéro 1 de la Ligue Matteo Salvini prétexte... un risque de disparition de la culture italienne ! « Des siècles d’histoire risquent de disparaître si l’islamisation, jusqu’ici sous-estimée, prend le dessus », a-t-il affirmé dans un communiqué. Pourtant, dans ce pays majoritairement chrétien, la communauté musulmane ne représentera probablement que 4,9 % de la population en 2020 selon le Centre Pew Research. Une proportion bien trop faible pour prétexter une quelconque menace.

Lire aussi :
Tragédie de Gênes : l'Italie endeuillée, chrétiens et musulmans en communion
En Italie, le premier sénateur noir est membre d'extrême droite