Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Ils ont la trouille de ramener le terrain sur le plateau

Rédigé par Farid Abdelkrim | Mercredi 4 Décembre 2002

Faut-il avoir peur de l'islam ? Voilà donc la manière avec laquelle on introduit un sujet qui vise à traiter de la question de l'islam en France. Pas mal ?! Mais il est pour ma part une question qu'il faut poser en amont de celle-ci. Faut-il avoir peur du vrai débat en France ? En d'autres termes, pouvons-nous espérer en finir avec ce genre de mascarade ? Parce que de toute évidence, c'est le foutoir qui dominait ces Mots croisés. Mais qui suis-je pour me permettre une telle critique ? Pardon, je ne me suis pas encore présenté !



Y A PAS DE DEBAT !

 

 A propos de l'émis..., la mascarade Mots croisé du lundi 2 décembre 2002.

 'Faut-il avoir peur de l'islam ? Cette question est posée depuis la montée d'un certain intégrisme qui peut conduire au terrorisme. Depuis l'installation chez nous dans nos banlieues d'un islam radical avec les recruteurs...' Arlette Chabot

 

            Voilà donc la manière avec laquelle on introduit un sujet qui vise à traiter de la question de l'islam en France. Pas mal ?! Mais il est pour ma part une question qu'il faut poser en amont de celle-ci. Faut-il avoir peur du vrai débat en France ? En d'autres termes, pouvons-nous espérer en finir avec ce genre de mascarade ? Parce que de toute évidence, c'est le foutoir qui dominait ces Mots croisés. Mais qui suis-je pour me permettre une telle critique ? Pardon, je ne me suis pas encore présenté !

 

            Je suis d'abord un grand admirateur de Tariq Abdul-Wahad pour qui j'ai beaucoup d'estime mais qui, je le cite, n'est 'qu'un basketteur', qui lui-même invite à débattre 'avec ceux qui sont sur le terrain'. Seulement voilà, Arlette et compagnie, ils flippent d'amener sur leur plateau les gens de terrain. Ils ont la trouille de ramener le terrain sur le plateau. Résultat des courses : pas de débat, rien que du vent.

 

            Moi je suis de ces gens qui, sans prétention, en ont plein la patate. J'ai des choses à raconter. Mais je suis l'indésirable qui, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, est sujet à la censure. Mais pourquoi au fait ? Ah oui, parce que je suis un intégriste ! Mais pourquoi qu'on l'invite pas l'intégriste, qu'on voit un peu ce qu'il a dans les tripes. C'est pourtant pas bien compliqué de faire venir le fou d'Allah que je suis et laisser aux téléspectateurs le soin de s'horrifier par l'image vivante de la monstrueuse animosité qui m'habite.

 

            Seulement voilà, ce n'est pas aussi simple que ça. Tout simplement parce que je crois que la mère Arlette et les autres, ils n'ont pas le courage d'affronter en directe l'humble banlieusard que je suis. Et vous savez pourquoi ? Parce que sur la question, j'en connais un rayon. Je sais de quoi je parle. Non, ça c'est pas de la frime, c'est le résultat d'un ras le bol. Le besoin vital de dire basta.

 

            Je m'en vais vous refaire quelques passages de l'émission, histoire d'informer à ma manière ceux qui le désirent.

 

            Moi, je suis celui qui n’encaisse pas la race des encostumés amnésiques qui chantent les louanges de principes qu'ils mettent en pratique une fois sur deux ! Ils sont bourrés de blablas, de vrais pros de la communication. Mais un petit come back dans un proche passé et nous voilà en compagnie de l'initiateur de la 'Consultation' qui s'évertue à faire croire au monde entier qu'il est un républicain soucieux de la citoyenneté de chacun. Aurait-il oublié ? Eh J P, tu crois quand même pas qu'on a flanqué aux oubliettes de l'histoire ton dérapage à l'endroit des citoyens français de confession musulmane ? Ouais quand tu leur as demandé, dans la première version de déclaration d'intention qu'ils devaient affirmer qu'ils reconnaissaient être des citoyens. T'as tout de même pas oublié pareille boulette. Lapsus révélateur indélébile pour six millions de citoyens. Alors arrête ta chansonnette, on connaît la rengaine. Avec une connerie pareil, on quitte la vie politique à jamais... enfin quand on a des principes.

 

            Non seulement cela, mais en plus tu joues les spécialistes de l'islam qui aurait mieux compris l'islam que les musulmans. Alors tu joues les profs bien intentionnés qui veut, toujours avec la petite tape sur l'épaule aux allures amicales, me dire que je suis encore ton petit protégé. Une attitude aux couleurs d'un néo colonialisme qui me fait gerber. Et durant toute l'émis... pardon, durant toute la mascarade on a parlé à la place des musulmans, pour les musulmans en les pointant du doigt inquisiteur. Les musulmans sont divisés... ils n'ont pas compris leur religion... ils n'ont pas compris la laïcité... ils ne réfléchissent pas correctement, ou pas du tout... ils produisent de l'homophobie, de la xénophobie, de l'antisémitisme... En d'autres termes, il faut que nous leur expliquions le vrai islam. Bah ouais, c'est évident. Jean Pierre, il a lu la traduction du Coran par Jaques Berque, alors on va maintenant l'appeler Cheikh Chevènement. C'est le Grand Imam de France.

 

            C'est à croire que les musulmans en France, tous... enfin presque tous parce qu'il y a ceux qui sont hyper super ultra intelligents ou en tout cas désignés comme tel par le bien pensant, c'est à croire qu'ils ont de la harira à la place du cerveau. C'est pour ça qu'un mec comme Rachid K. il devrait nous représenter, tous autant qu'on en est. Il est l'exemple de l'intégration qui ne veut plus entendre parler de ses origines. Il est sur les quartiers et dans sa vigilance irréprochable il nous renseigne sur le glissement de terrain vers l'intégrisme. Lui, il y va pas avec le dos de la louche, parce qu'il a tout compris. Sa vision radicale du monde me donne la chair de poule. A croire que le type il s'écoute pas quand il parle. Mais t'as quoi dans les feuilles ? Du ciment ou quoi ? Si tu cherches à faire carrière en politique en écrasant certains de tes concitoyens, essaye au moins de le faire plus habilement. Mais je te rassure, tu peux même aller consulter madame soleil si tu veux, la météo pour tes ambitions politiques, c'est plutôt maussade. En d'autres termes, t'es fini avant même d'avoir existé politiquement. Crois-moi que ta veste, tu l'a retourneras pas une seconde fois.

 

            Quant à l'autre encostumé, le porte parole du truc... Plein de principes lui aussi. Avec ses airs de convaincateur, quand une vraie question lui est posée, qu'est-ce qu'il fait ? Une pirouette politicienne. Autrement dit, il répond à côté. A propos de la 'Consultation', pourquoi il explique pas simplement ce que veut le Chérif de l'intérieur. C'est simple. En quelques mots, il refuse le droit à la communauté musulmane de choisir démocratiquement ses représentants. Il veut imposer ses propres fusibles. Pas bête, comme ça quand il y en a un qui pose souci, y'a qu'à le faire sauter. Alors, tu vois que c'est pas bien compliqué. Profite-en pour leur dire, toi qui es contre l'ingérence financière, que tu es en revanche pour l'ingérence étrangère et que c'est la toute ta conception de l'islam de France plutôt que l'islam en France. Dis-leur que ton boss, il a opté pour la Mosquée de Ris-Pa. Pour l'Algérie et qu'il veut nous imposer son Recteur à la noix. Hé, Rachid Kaci, on t'a pas entendu sur la question, toi qu'en a marre de voir les pays étrangers nous dicter comment qu'on doit être des bons musulmans. Tu l'as plutôt joué profil bas sur ce coup là.

 

L'honnêteté consiste à se battre contre toute les forme de contrainte.          

J'ai été aussi très touché par la Barbara Streisand de l'enseignement. Avec ses airs de sainte laïque, elle s'est plantée de plateau TV celle-là, c'est pas possible. Elle mélange absolument tout et dans sa pagaille elle veut donner l'illusion qu'elle a tout pigé. On parle d'islam, pas de jeunes qui n'ont de musulmans que le nom. La soumission de la femme par le port du voile semble t'affecter. Quand à celle qu'on met à poil pour vendre de la bouffe pour clébard, c'est de l'émancipation.  Mais tu me rétorqueras que ce n'est pas le débat. Et bien justement si. Trop occuper à yeuter la paille qu'il y a dans l'oeil de l'autre que t'en oublies le Séquoïa que t'as dans le pif. L'honnêteté consiste à se battre contre toute les formes de contrainte. Obliger une gamine à porter le voile, encore faut-il le prouver, doit être combattu. De même que vouloir forcer une fille à l'enlever. Imposer la non mixité doit être combattu de même qu' imposer la mixité... Il y en a toute une liste. A moins que tu ne penses avoir acquis le summum des valeurs sacro saintes du bien et du mal pour te passer de mes remarques.

 

            L'adjoint au maire de Strasbourg est plein, lui aussi, de belles intentions. La capitale de la Mosquée, contrôlée, d'Alsace et tout le toutim. Tout un baratin sur une mosquée bien de France. Quoique Arlette, le statut particulier de la région rend ton illustration un peu à côté de tes pompes. Enfin bref, une mosquée tout ce qu'il y a de français. Et puis en même temps t'apprends que le Maire est chez... chez qui ? Chez les turcs. J'ai rien contre eux, mais eux, ils font ça comme ils l'entendent. Là encore, deux poids deux mesures qui n'ont pas vocation à donner du crédit aux teneurs de tels discours. On en profite pour noyer le poisson et désigner le financement par des donateurs étranger comme étant conditionné par un droit de regard et d'ingérence. Ecoute Rachid K., je suis pour ma part allez chercher des ronds dans les pays du Golfe. Je te fais un topo. Deux règles d'or pour ta gouverne : primo tous les gens que tu ne connais pas et qui ne pensent pas comme toi ne sont pas des pourris, tu imprimes ? Secundo, de nombreux donateurs n'exigent aucun droit de regard sur le financement des projets eux-mêmes. Il y a une relation de confiance. Maintenant, tu sais comment qu'on en est arrivé là ? Le droit de préemption tu connais ? Usé avec abus par de nombreuses municipalités. Puis, quand tu as un projet de mosquée n'espère pas une tune de l'état. Alors on va faire la manche là-bas. Mon seul argument, quand je tends la main, c'est de dire que les salles de prière en France sont des caves et que l'état ne nous donne pas un cents. Alors ils nous prennent en pitié et ont le souci de nous sortir du voisinage des rats. Etc.

 

            Trop de choses à te dire la mère Arlette... et en plus tu t'en balances...

 

            C'est pourquoi j'aimerais dire ceci aux jeunes musulmans de France. Il faut refuser qu'en ce début de troisième millénaire, des hommes et des femmes se permettent de penser à votre place en vous effaçant de la réalité sous prétexte que vous n'avez pas les moyens d'une saine et claire réflexion.

 

            Il faut taper sur la table de la république pour qu'enfin les grandes tronches la mettent un peu en veilleuse et qu'on vous entende. Dites qui vous êtes et que vous n'avez de leçon à recevoir de personne et surtout pas de ceux qui se fourvoient en reniant leurs principes.

 

            Réclamer votre droit à l'indifférence ainsi que celui de vous organiser vous même, sans précipitation et dans le respect de la pluralité.

 

            Exigez que l'on vous respecte tel que vous êtes, avec vos convictions et tout ce qui va avec.

            Refusez toute forme d'amalgame visant à jeter le discrédit sur l'islam et les musulmans.

            Garçons et filles, manifestez-vous, existez!

 

 

            Je suis dans l'obligation de mettre un terme à ce coup de gueule spontané que je termine à cinq plombes du mat. Si on me donne l'occasion de m'exprimer en direct (faites pas gaffe, à cette heure là les rêves sont permis) je démontrerai que la question de la mère Arlette est une fausse question. D'ici-là, ceux qui auront eut le courage de me lire pourront si ils le désirent me lire dans deux ouvrages pas du tout médiatisés : Na'al bou la France ?! | Les jeunes, l'islam et le sexe : des réalités cachées.