Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Il dit s'être rendu deux fois au Paradis...

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 7 Mai 2010



Un Indonésien vient d'être condamné pour blasphème pour avoir prétendu être « prophète » et affirmé avoir visité à deux reprises le... Paradis, en 1975 puis en 1997, où il aurait reçu la révélation divine.

Bakri Abdullah entraînait avec lui une trentaine de disciples en « pèlerinage » sur les pentes du mont Rinjani, un volcan en activité de l'île...

Dur descente sur terre pour cet homme de 70 ans à la santé fragile. Hélas, aucun traitement thérapeutique n'est prévu par les autorités indonésiennes dans ce cas précis : arrêté par la police après que son voisinage, las de ses histoires, eut alerté la police, Bakri Abdullah a été jugé par un tribunal de l'île de Lombok (près de Bali), et condamné à un an de prison, lorsque le procureur en avait requis un an et demi.

Une condamnation jugée donc « clémente », que le vieil homme accepte sans rechigner : « J'accepte et je suis respectueux du jugement », a-t-il déclaré à la presse.

En Indonésie, blasphémer envers les six cultes reconnus du pays (islam, bouddhisme, catholicisme, protestantisme, hindouïsme ou confucianisme), c'est prendre le risque de subir une peine maximale de cinq ans de prison.


Lire aussi :
Une personne sur quatre est musulmane dans le monde
Gays et musulmans ? Venez prier
Indonésie : une (ré)élection sans surprise
L'Indonésie pleure le décès de son ancien président
Le plus grand pays musulman au monde se penche sur la Shoah




Loading