Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Hollande en Afghanistan pour préparer le retour des soldats français

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 25 Mai 2012



Après les sommets du G8 et de l’OTAN aux Etats-Unis, François Hollande a fait une visite surprise en Afghanistan, vendredi 25 mai. Accompagné des ministres de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et des Affaires étrangères, Laurent Fabius, le chef de l'Etat souhaité « expliquer lui-même » aux soldats français pourquoi il avait décidé d'anticiper leur retrait en fin d’année 2012, soit un an avant le délai fixé par l'ancien président Nicolas Sarkozy.

Conformément à un engagement de campagne, François Hollande a décidé d’avancer le retrait des troupes françaises d'Afghanistan deux ans avant le reste des forces de la coalition de l'Otan en 2014 mais seules les troupes combattantes sont concernées.

« C'est une décision souveraine. Seule la France peut engager la France. Elle sera mise en oeuvre en bonne intelligence avec nos alliés, notamment avec le président Obama, qui en comprend les raisons, et en étroite concertation avec les autorités afghanes », a fait savoir le président français.

Il a ensuite rencontre son homologue afghan Hamid Karzaï, à qui il a dit vouloir permettre « aux Afghans d'être auto-suffisants ». La France restera présente en Afghanistan après leur départ mais « différemment », dans une dimension plus « civile » ou « économique », a également affirmé M. Hollande.

Avec 3 550 militaires, la France est le 5e contingent de la coalition de l’Otan en Afghanistan, très loin derrière les Etats-Unis (90 000) ou la Grande-Bretagne (9 500). 2 000 soldats français seront rapatriés dans les sept mois à venir. Le reste des troupes restera encore plusieurs mois pour gérer le rapatriement du matériel et assurer des formation de l'armée afghane.

Lire aussi :
Afghanistan : un soldat américain assassine 16 civils
Guantanamo, une décennie de violations des droits humains
La mort de Ben Laden soulage les musulmans





Loading