Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Religions

Hajj 2022 : les agences de France appellent à la restauration de leur rôle « indispensable et historique »

Rédigé par | Jeudi 16 Juin 2022 à 09:00

           

Les agences membres de la Coordination des organisateurs agréés Hajj de France (CHF) en appellent aux autorités saoudiennes de réviser leur position sur leur exclusion de l'organisation du grand pèlerinage.



L’annulation de la saison du hajj 1443/2022 avait été actée depuis plusieurs jours déjà par les agences spécialisées dans l’organisation de ce séjour en France, comme Saphirnews en faisait l’annonce dans cet article.

Deux jours après le retour d'une délégation du royaume saoudien, la Coordination des organisateurs agréés Hajj de France (CHF), après une première prise de parole publique critiquant le lancement de la plateforme Motawif, a adopté, mercredi 15 juin, un message commun pour tous ses adhérents, une cinquantaine, « pour distribution et affichage sur leurs supports de leurs agences », livre-t-on à Saphirnews.

« Dans le cadre du hajj de cette année 2022 – et tenant compte du retard accumulé et de l’absence de décision du ministère du Hajj pour le renouvellement de l’accréditation des agences de voyages françaises, la CHF informe avec regret toutes ses fidèles clientèles que nous sommes dans l’empêchement d’assurer les inscriptions et l’organisation de ce noble évènement qu’est le Hajj pour cette saison 2022 », affirme le message de l’association.

Quant à la plateforme « privée » Motawif, « la CHF précise que les agences de voyages françaises ne sont pas partenaires de ce site et ne commercialisent pas ses forfaits pour le hajj. Les agences françaises ne sont pas impliquées dans le montage de ses forfaits et n’en connaissent pas les modalités d’exécution sur le terrain ».

En conséquent, « nous exprimons notre réserve sur ledit site pour vendre des forfaits hajj non adaptés à la spécificité de la demande française ». Avant de conclure ainsi : « Nous souhaitons le rétablissement rapide du rôle indispensable et historique des agences de voyages dans l’accompagnement et l’encadrement des pèlerins français. » De la façon dont l'Arabie Saoudite a choisi de les évincer, la demande risque bien, malheureusement pour ces structures désormais en grande difficulté, d'être jetée aux oubliettes. Si les autorités saoudiennes daignent encore envisager de leur accorder un quelconque intérêt.

Mise à jour samedi 18 juin : La CHF, dans un communiqué qui nous est parvenu samedi 8 juin, a exprimé un message similaire que celui adresse à ses adhérents et révélé par Saphirnews plus haut. Elle déclare exprimer « sa totale confiance dans les autorités saoudiennes qui ne sauraient tarder à considérer la situation de blocage actuelle et rétablir les agences de voyages dans un cadre de partenariat réglementé et encadré par le ministère du Hajj ».

Avant de conclure ainsi : « Nous lançons, par cette occasion, un appel aux hautes autorités saoudiennes pour permettre que cette proximité des agences de voyage agréées avec les pèlerins soit rétabli, encouragé et renforcé au service de cette noble mission qu’est le hajj. »

Lire aussi :
Hajj 2022 : l’annulation en catastrophe de la saison du grand pèlerinage actée pour les agences de France
La plateforme Motawif lancée, les premiers tarifs affichés, des questions en suspens
Hajj 2022 : le flou et la panique règnent en maître parmi les pèlerins musulmans de France
Hajj 2022 : les agences de voyage offusquées par l’initiative « troublante » de l’Arabie Saoudite
Hajj 2022 : une plateforme destinée aux pèlerins d'Europe lancée, les agences court-circuitées
Hajj 2022 : l'organisation du pèlerinage menacée en France, la mort annoncée des agences de voyage

Et aussi :
L’Arabie Saoudite mise son avenir sur le tourisme non religieux, le hajj pour tremplin
Les rites et le parcours du Hajj


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur