Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Goussainville : une conférence sur la roqya annulée par la mairie

Rédigé par La Rédaction | Mardi 14 Janvier 2014



Un séminaire sur la roqya (désenvoûtement) devait se dérouler à la Maison des jeunes et de la culture (MJC) à Goussainville, dans le Val-d’Oise, dimanche 12 janvier. Mais l’événement organisé par Menad Benchellali, condamné par le passé pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » a été annulé, la veille par la mairie, révèle Le Parisien.

Pour annuler la location de la salle, la municipalité s'est appuyée sur la fausse déclaration de l'organisateur qui avait loué la MJC pour un... baptême. En réalité, Menad Benchellali comptait aborder, lors d’une conférence, le thème de la sorcellerie dans une salle pouvant accueillir 150 personnes et dont l’entrée avait été fixée à 15 €.

« Le monde des djinns et l’emprise du démon, sorcellerie : symptômes, causes et remèdes, soins par les produits prophétiques et la phytothérapie » ainsi qu’une séance pratique sur « Comment se faire roqya soi-même », annonçait le programme diffusé sur Internet.

Contacté par l’AFP, Menad Benchellali a fait savoir qu’une cinquantaine de personnes étaient inscrites à ce séminaire « tout à fait banal, sans troubles à l'ordre public ». « Je ne vais pas m'opposer à une décision de l'Etat. Il y a eu un quiproquo, la mairie a écrit que c'était un baptême sur le contrat, mais la personne qui a loué la salle avait bien parlé d'une conférence », a-t-il assuré, précisant qu'il avait purgé sa peine et qu'il était sorti de prison en 2012.

Il avait été condamné en 2006 à dix ans de prison pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». Ce Franco-Algérien de 40 ans, originaire de Vénissieux, près de Lyon, était accusé d'avoir projeter des attentats contre la tour Eiffel, des commissariats et des intérêts israéliens en France en 2001 et 2002.

Lire aussi :
Goussainville : la première pierre de la mosquée posée, prête pour « 2015 »
Belgique : tous coupables de la mort de Latifa, après une séance d’exorcisme
Arnaque à la roqya : l'UFCM donne l'alerte