Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Points de vue

Génocide en Chine : une victoire des Ouïghours célébrée devant l'Assemblée nationale

Rédigé par Gianguglielmo Lozato | Vendredi 21 Janvier 2022 à 10:30

           


Génocide en Chine : une victoire des Ouïghours célébrée devant l'Assemblée nationale
Voilà qui est fait. La résolution visant à dénoncer la situation des Ouïghours en Chine sous la terminologie de « génocide » a été adoptée puisque votée à une très large majorité par les députés français.

Ce jeudi 20 janvier, l’Assemblée nationale nous a fait vivre un moment historique. Un moment de politique nationale au service des droits de l’Homme à l’étranger. Des femmes et des hommes voient leurs souffrances enfin reconnues officiellement après avoir été qualifiées de conséquences d'un génocide. La France, qui accusait un certain retard par rapport à la question, a amorcé un virage. Un tournant initiatique que l'on espère incitateur pour le reste du monde.

Parmi les participants à la manifestation parisienne devant le Palais Bourbon, on trouvait l'un des représentants de la diaspora Erkin Ablimit, le sympathisant Maxime Rides, des sympathisants du mouvement Place Publique porté par l’eurodéputé Raphaël Glucksmann, qui donne beaucoup de son temps et de son énergie pour la cause ouïghoure. Avec eux, des dizaines d'anonymes ont déclamé discours et slogans en défense à la minorité musulmane persécutée.

Le traumatisme est là. Les Ouïghours présents, aimables et souriants avec leurs interlocuteurs, deviennent subitement graves en évoquant les détails des conditions de détention des prisonniers en Chine ou encore en décrivant l'angoisse ressentie à distance pour leurs proches et leur peuple.

Bravo aux députés français, bravo aux Ouïghours. Il incombe maintenant à chacun de ne pas relâcher ses efforts pour convaincre le gouvernement français. Une bataille gagnée ne représente pas la victoire d’une guerre. Comme l'a si bien rappelé le mouvement Justice et Droit sans Frontières, par son président François Deroche « de nouveaux témoignages accablants arrivent », encourageant un « renforcement du cadre législatif par une série de lois pour prévenir les atteintes graves aux droits fondamentaux ».

*****
Gianguglielmo Lozato est professeur d'italien et auteur de recherches universitaires sur le football italien en tant que phénomène de société. Il est auteur de l'essai Free Uyghur (Editions Saint-Honoré, mai 2021).

Lire aussi :
A quand un Printemps ouïghour libérateur ?
Ouïghours : le boycott diplomatique des JO de Pékin 2022 annoncé par les Etats-Unis
Ouïghours : des pays musulmans toujours absents de la déclaration à l’ONU condamnant la Chine
Face à la répression des Ouïghours, boycotter – désinvestir – sanctionner la Chine aussi !
Voyage au pays des Ouïghours. De la persécution invisible à l'enfer orwellien, par Sylvie Lasserre