Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Ouïghours : le boycott diplomatique des JO de Pékin 2022 annoncé par les Etats-Unis

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 7 Décembre 2021 à 17:15

           


Ouïghours : le boycott diplomatique des JO de Pékin 2022 annoncé par les Etats-Unis
C’est une première victoire pour les organisations de défense des droits des Ouïghours qui se mobilisent depuis des mois pour inciter les Etats à boycotter les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver qui auront lieu à Pékin en février 2022. Les Etats-Unis ont annoncé, lundi 6 décembre, le boycott diplomatique de cet événement sportif mondial en raison du « génocide et des crimes contre l’humanité en cours au Xinjiang ».

Les athlètes américains seront bien présents aux JO mais aucun représentant diplomatique américain sera présent aux JO car, autrement, « la représentation diplomatique américaine traiterait ces Jeux comme si de rien n’était, malgré les violations flagrantes des droits humains et les atrocités de la Chine au Xinjiang. Et nous ne pouvons tout simplement pas faire cela », a indiqué la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.

Lire aussi : Face à la répression des Ouïghours, boycotter – désinvestir – sanctionner la Chine aussi !

« La présence de responsables gouvernementaux et de diplomates est une décision purement politique pour chaque gouvernement, que le CIO (Comité international olympique), dans sa neutralité politique, respecte pleinement », a indiqué à l’AFP un porte-parole de l’organisation, qui a salué le fait que la décision de l’administration Biden, à l’opposé du Comité olympique américain, ne remette pas en cause la participation des sportifs américains.

Le boycott diplomatique est, pour Sophie Richardson, directrice pour la Chine de l’ONG Human Rights Watch, « une étape cruciale pour confronter l’Etat chinois à ses crimes contre l’humanité ciblant les Ouïgours et les populations turcophones ». Toutefois, « cela ne devrait pas être la seule action. Les Etats-Unis devraient maintenant redoubler d’efforts avec des Etats portés sur le sujet pour enquêter et déterminer les meilleures voies pour que les responsables de ces crimes rendent des comptes et que justice soit rendue aux survivants. »

HRW a aussi appelé les principales entreprises partenaires du CIO à « expliquer publiquement de quelle manière elles exercent leur influence pour aborder la question des violations des droits humains en Chine ». « Les sponsors devraient aussi presser le CIO d’adopter une politique en matière de droits humains afin d’identifier, prévenir, atténuer et tenir compte de tout impact négatif sur les droits dans toutes les opérations et événements olympiques, dont les Jeux d’hiver de 2022 à Pékin », a-t-elle lancé.

Lire aussi :
Ouïghours : des pays musulmans toujours absents de la déclaration à l’ONU condamnant la Chine
A quand un Printemps ouïghour libérateur ?