Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Fillon s’engage à régulariser Fahim Mohammad, jeune champion d’échecs sans papiers

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 4 Mai 2012



François Fillon s’est engagé, vendredi 4 mai, à examiner de plus près la situation de Fahim Mohammad, un jeune champion de France d’échecs de 11 ans en situation irrégulière.

Interpellé par une auditrice de France Inter sur la situation du jeune garçon, le Premier ministre a déclaré, vendredi 4 mai, que « s’il est un champion d’échecs, il mérite que son cas soit regardé avec la plus grande attention et on ne va pas attendre les élections présidentielles pour le faire, on va le faire dès aujourd’hui ». Une bonne nouvelle pour Fahim Mohammad qui a été sacré champion de France pupille d’échec, le 21 avril.

Dans Les Inrocks, on apprend que la vie de ce jeune champion n’est pas simple. En 2008, avec son père, ils quittent le Bangladesh pour des raisons politiques. Leurs demandes de titre de séjour leur sont refusées par les organismes comme l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) et la CNDA (Cour nationale du droit d’asile) au motif que la femme et deux enfants de Nura Alam demeurent toujours au Bangladesh.

Sans papiers et sans domicile, ils passent d’hôtels sociaux en hôtels sociaux jusqu’à ce que le club d’échecs dans lequel évolue brillamment Fahim se mobilise. Depuis, le jeune garçon vit chez des familles proches de son club et son père s’est vu prêter une chambre par solidarité. Pourtant, leur situation reste compliquée car ils n’ont toujours pas été régularisés. Et Fahim aurait bien besoin de papiers pour défendre les couleurs de la France dans les championnats étrangers. Car jusque-là il menait les tournois « sous le Code bengladais ». Actuellement, faute de passeport, il ne peut pas voyager.

Il a donc fallu qu'il gagne pour que le gouvernement français jette un œil à son dossier. Que son cas soit utilisé à des fins électoralistes à l'heure où l'UMP tape dur sur l'immigration, cela importe peu au jeune Fahim : il espère bien obtenir ses papiers très vite afin qu'il puisse se déplacer aux championnats d’Europe d’échecs à Prague, au mois d’août prochain.


Lire aussi :
Immigration : Claude Guéant institutionnalise le « racket d’État »
Journée sans immigrés : un « succès », malgré la maigre mobilisation en France
Etudiants étrangers : la circulaire modifiée ne convainc pas