Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 





Sur le vif

Face au Covid-19, l'Indonésie renonce à l'organisation du hajj en 2020

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 2 Juin 2020 à 13:19



Face au Covid-19, l'Indonésie renonce à l'organisation du hajj en 2020
Depuis leur appel, fin mars, aux musulmans de suspendre l’organisation du hajj en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, les autorités saoudiennes ne se sont toujours pas prononcées officiellement sur le sort du grand pèlerinage à La Mecque, censé être organisé cette année fin juillet. Néanmoins, les chances pour que ce rite puisse être organisé, à tout le moins dans des conditions normales, s’amoindrissent de jour en jour.

L’Indonésie a annoncé, mardi 2 juin, sa décision de renoncer au hajj cette année et donc d’envoyer ses pèlerins inscrits que le quota lui permet. Les autorités de ce pays abritant la plus importante population musulmane au monde envoie chaque année quelque 221 000 personnes, le plus gros contingent de pèlerins, pour accomplir le cinquième pilier de l’islam.

« C'était une décision difficile et amère », a reconnu le ministre aux Affaires religieuses Fachrul Razi au cours d'une conférence de presse télévisée. « Mais il est de notre responsabilité de protéger nos pèlerins et ceux qui travaillent pour le hajj. »

Avant l’Indonésie, ce fut Singapour qui avait pris une telle décision mi-mai. Les quelque 900 pèlerins inscrits devront accomplir le hajj en 2021.

Lire aussi :
Hajj/Coronavirus : les musulmans appelés à suspendre les préparatifs pour le grand pèlerinage
Hajj : quel est le top 10 des pays au plus grand nombre de pèlerins à La Mecque ?
Dossier spécial coronavirus : retrouvez tous nos articles sur la pandémie de Covid-19
















Votre agenda