Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Etats-Unis : un homme plaide coupable pour le viol et le meurtre d’une musulmane

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 4 Décembre 2018



Etats-Unis : un homme plaide coupable pour le viol et le meurtre d’une musulmane
Darwin Martinez Torres, un homme âgé de 25 ans, a plaidé coupable fin novembre pour le viol et le meurtre de Nabra Hassanen, une adolescente musulmane de 17 ans assassinée en plein mois du Ramadan 2017. Cet accord de plaidoyer, signé lors d’une audience dans le comté de Fairfax, permet à l’individu d’échapper à la peine capitale.

Les faits remontent à la nuit du 17 au 18 juin 2017 à Sterling, en Virginie, lorsque la jeune Nabra Hassanen, accompagnée de quelques amis, sortait d'un fast-food pour se rendre à la mosquée avant d’entamer un nouveau jour de jeûne. Sur le chemin, les adolescents ont eu une altercation avec l'individu qui décide de les suivre, une batte de baseball à la main.

C’est sur Nabra Hassanen que Darwin Martinez Torres, s’acharne. Après l’avoir blessée, il la met dans sa voiture avant de la violer puis de la tuer. Le corps de la jeune femme alors portée disparue a été retrouvé dans un étang dans le comté de Loudoun, en Virginie, le 18 juin 2017. La nouvelle avait alors suscité un énorme choc auprès des musulmans de Virginie et au-delà.

L’agresseur a dû répondre de huit chefs d’inculpation, incluant l’enlèvement, le viol, l’agression sexuelle et le meurtre. Malgré les réclamations de la famille, des membres de la communauté musulmane et du Conseil pour les relations américano-islamiques (CAIR) qui a représenté les intérêts de la famille de la victime dans cette affaire, le tribunal n’a pas reconnu la haine islamophobe comme motif ayant animé le meurtrier car aucune preuve n'a été trouvé en ce sens, selon la police du comté de Fairfax, en charge de l'affaire.

Lire aussi :
Plus de 5 000 personnes aux funérailles émouvantes de Nabra Hassanen
Etats-Unis : le meurtre de Nabra Hassanen sans caractère raciste selon la police
Etats-Unis : l'émoi après le meurtre d'une jeune musulmane en plein Ramadan