Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

En Palestine, les agressions israéliennes permanentes

Rédigé par Ziad Medoukh | Jeudi 26 Juin 2014



Depuis plus de deux semaines, les forces d’occupation israélienne mènent des opérations militaires et des attaques sanglantes contre la population en Cisjordanie et dans la bande de Gaza pour retrouver les trois jeunes israéliens disparus le 12 juin dernier. Des attaques qui ont déjà fait dix morts parmi les civils et 30 blessés, ainsi que plus de 500 arrestations illégales qui ont touché des citoyens, des députés et des prisonniers libérés, sans oublier les dégâts matériels et la destruction de beaucoup de propriétés publiques et privées.

Ces exactions et ces agressions israéliennes, qui sèment l’horreur dans toute la population palestinienne de Cisjordanie et de la bande de Gaza, montrent une fois de plus que le gouvernement israélien, géré par l’extrême droite, est un gouvernement militaire qui pratique des punitions collectives contre les Palestiniens, un gouvernement assuré de l'impunité du monde entier qui garde un silence complice.

Des attaques pour quels objectifs ?

Les vrais objectifs de ces opérations militaires qui ont touché toutes les villes palestiniennes de Cisjordanie par des incursions, des attaques contre les maisons, les universités, les écoles, les centres commerciaux, par des raids et bombardements sur la bande de Gaza, sont de :

- Casser la volonté remarquable d’une population civile résistante qui a choisi de défier toutes les mesures de l’occupation, malgré une situation difficile, avec le mur, les check-points en Cisjordanie et le blocus à Gaza.

- Détourner l'attention de la grève historique de nos prisonniers qui est entrée dans son deuxième mois.

- Saper les efforts de réconciliation, qui ont vu la création d'un gouvernement d’union nationale reconnu de façon internationale, ce qui gêne les Israéliens qui ne veulent pas d'une union en Palestine.

- Affaiblir l’Autorité palestinienne, même si cette autorité est faible sur le terrain avec toutes les mesures de l’occupation, mais cette autorité a néanmoins réussi à obtenir son adhésion dans plusieurs grandes instances internationales.

- Provoquer les forces de résistance afin qu’elles lancent des missiles et des roquettes sur les localités israéliennes, et ainsi, l’armée de l’occupation aura un prétexte pour attaquer et détruire en Palestine.

- Transférer les problèmes internes du gouvernement israélien vers des opérations militaires contre les Palestiniens.

- Fermer les yeux du monde sur les crimes israéliens en déclarant que ce sont les Palestiniens qui enlèvent leurs citoyens et se montrer ainsi les éternelles victimes.

- Casser la campagne de boycott international qui s'étend partout et qui a commencé à porter des fruits, pertes importantes pour l’économie israélienne.

Ces attaques israéliennes, comme d’habitude, n’ont pas été dénoncées par la communauté internationale officielle qui s'avère impuissante. Elles n’ont pas été relayées par les médias internationaux, loin de toute objectivité.

Ces pays et ces médias parlent rarement de la souffrance au quotidien des Palestiniens. Ils oublient que toute la violence dans notre région est causée par l’occupation et la colonisation illégales de nos territoires et par les mesures israéliennes à l’encontre des Palestiniens.

Notre message est clair : en dépit de toutes les mesures israéliennes illégales contre la population civile, et malgré toutes les agressions israéliennes qui touchent celle-ci, ses maisons, écoles, universités et terres, et malgré le silence complice de ce monde, nous sommes déterminés à faire aboutir nos revendications, nous continuerons notre résistance sous toutes ses formes pour la liberté, car pour nous, résister, c'est créer sa liberté avec dignité, et pour la paix. Une paix qui passera avant tout par la justice et l’application du droit international.

****
Ziad Medoukh est professeur et directeur du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza.