Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

El Watan taille un costard à l’Algérie

Rédigé par La Rédaction | Lundi 29 Août 2011



L’Algérie est un pays « sans voix, sans position, sans vision, sans perspective, sans personnalité diplomatique ». Le quotidien El Watan n’a pas été tendre avec le pays pour dénoncer sa position par rapport au printemps arabe qui touche beaucoup de ses voisins et notamment sa position ambigüe sur la Libye. Accusé d’une « lecture simpliste » des évènements, Alger semble embourbé dans une « curieuse position ». Si l’Algérie n’a toujours pas reconnue le CNT libyen, le ministre des affaires étrangères Mourad Medelci a annoncé attendre les réunions de l’Union africaine et de la Ligue arabe pour prendre position. Un manque d’initiative qui rappelle les rapports étroits qu’entretenait le régime de Bouteflika avec Kadhafi.

Lire aussi :
Libye : les savants musulmans appellent les rebelles au calme
Libye : Tripoli aux mains des insurgés
Libye : le CNT face sa légitimité





Loading










Votre agenda