Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Libye : les savants musulmans appellent les rebelles au calme

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 24 Août 2011



Tripoli est désormais aux mains des rebelles. Signe de cette victoire, la caserne du quartier de Bab al-Aziziah, le quartier général des Kadhafi, est sous leur contrôle.

Cependant, le colonel reste à ce jour introuvable. Sa traque se poursuit dans la capitale, dont il semble ne pas s'être échappé selon certaines sources. Dans un message audiodiffusé mercredi 24 août, Mouammar Kadhafi a affirmé lui-même s'être promené incognito dans Tripoli et a appelé les habitants à « nettoyer » la ville des rebelles.

De son côté, le Conseil national de transition (CNT) a décidé de transférer son siège de Benghazi, devenu un temps la capitale du gouvernement provisoire anti-Kadhafi, pour s'installer dans la capitale libyenne. Le CNT a annoncé la tenue d'élections en Libye dans huit mois. Il offre aussi 1,6 million de dollars à quiconque capture Kadhafi, mort ou vif, et tout membre de son entourage qui tuera ou arrêtera le colonel se verra accorder « une amnistie ou une grâce pour les crimes qu'il a commis. »

De nombreux gouvernements européens, la France et la Grande-Bretagne en tête, se sont félicités de cette victoire dès lundi. L'Union internationale des savants musulmans a également félicité la victoire des révolutionnaires. Elle les a appelé dans le même temps à suivre les règles éthiques de l'islam en temps de guerre, en prenant exemple sur le Prophète Muhammad. L'institution a, entre autres, rappelé au respect de l'intégrité physique des prisonniers de guerre, qui doivent être présentés devant la justice et non être tués, quels que soient les actes commis.


Lire aussi :
Libye : Tripoli aux mains des insurgés
Libye : le CNT face sa légitimité




Loading














Recevez le meilleur de l'actu