Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des victimes et descendants de la Shoah contre le massacre à Gaza

Rédigé par La Rédaction | Lundi 25 Août 2014



Face au massacre perpétré par l’armée israélienne dans la bande de Gaza, des survivants de l’Holocauste et descendants de victimes des nazis ont voulu témoigner de leur indignation via le réseau international juif antisioniste (IJAN).

Dans une lettre publiée samedi 23 août, les 327 cosignataires condamnent « le massacre de Palestiniens à Gaza, l’occupation continue et la colonisation de la Palestine historique ». Cette missive se veut une réponse à Elie Wiesel, Prix Nobel de la paix 1986 et ancien survivant de l’Holocauste connu pour son soutien à la politique israélienne.

Dernièrement, dans une publicité parue dans plusieurs journaux américains, dont le New York Times, Elie Wiesel accusait le Hamas d’utiliser des enfants comme « boucliers humains ». « Durant ma vie, j’ai vu des enfants juifs jetés au feu. Et maintenant, je vois des enfants musulmans utilisés comme boucliers humains, dans les deux cas, par les adorateurs du culte de la mort », écrit-il dans son message intitulé « Les Juifs ont rejeté le sacrifice des enfants il y a 3 500 ans. Maintenant, c’est au tour du Hamas ».

L’IJAN déplore sa tentative de « justifier l’injustifiable ». Les cosignataires de la lettre se disent « dégoûtés et scandalisés » par les propos d’Elie Wiesel, rappelant l’effort déployé par Israël « pour détruire Gaza et le meurtre de plus de 2 000 Palestiniens dont des centaines d’enfants ». « Rien ne peut justifier le bombardement de refuges de l’ONU, de maisons, d’hôpitaux et d’universités. Rien ne peut justifier de priver les gens d'électricité et d'eau », peut-on lire dans la lettre de l’IJAN.

Par ailleurs, les signataires condamnent les États-Unis pour son soutien financier apporté à Israël et « les pays occidentaux, plus généralement, pour l'utilisation de leur poids diplomatique pour protéger Israël de la condamnation ». « Un génocide commence par le silence du monde », est-il dénoncé.

Ces survivants de l’Holocauste et descendants de victimes de la Shoah, originaires de 26 pays, demandent purement et simplement « la fin immédiate du siège et du blocus de Gaza » et appellent au « boycott économique, culturel et académique d'Israël ».

Avant eux, autre signe fort, Henk Zanoli, un avocat néerlandais à la retraite, a retourné, mi-août, sa médaille de Juste à l'ambassade d'Israël à La Haye. Choqué par l'offensive israélienne à Gaza, l’homme de 91 ans estime que cette médaille serait « une insulte » à sa famille qui avait caché un enfant juif durant la Seconde Guerre mondiale.

En direct de Gaza. Suivez les principaux événements et réactions du jour

Lire aussi :
Israël : en finir avec certains arguments naïfs
Gaza : Penelope Cruz et Javier Bardem blacklistés à Hollywood
Des cinéastes israéliens engagés pour un cessez-le-feu