Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des obsèques à l'église pour l'ex-musulman Jacques Vergès

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 21 Août 2013



Les obsèques de Jacques Vergès se sont tenues, mardi 20 août, en l’église Saint-Thomas-d’Acquin, à Paris (7e). L'homme, qui s'était converti à l'islam dans les années 1960, n'était donc plus musulman à la fin de sa vie.

Une centaine de personnes étaient venues rendre un dernier hommage à l'avocat controversé décédé jeudi 15 août. Au cours de la cérémonie, le prêtre Alain Maillard de La Morandais, un ami de longue date de Jacques Vergès, a dit qu'il l'appelait « affectueusement l'avocat du diable », rapporte Le Parisien.

Des personnalités avaient également fait le déplacement comme son ami Roland Dumas. L'ex-ministre et avocat était assis au premier rang. L'humoriste controversé Dieudonné, qui avait assisté aux obsèques de Roger Garaudy, défendu par Jacques Vergès en 1998, avait également fait le déplacement tout comme l’écrivain proche de l’extrême droite, Alain Soral. L'assemblée présente était à l'image de la complexité du défunt.

Plusieurs avocats étaient également présents mais aucun homme politique français. Pour rendre hommage à celui qui défendit les premiers militants du FLN, l'Algérie avait dépêché sa ministre de la Culture, Khalida Toumi-Messaoudi. Mais Djamilah Bouhired, une ex-militante du FLN qu'il avait défendue avant d'épouser et mère de ses deux enfants, a renoncé à assister aux obsèques.

A la sortie de son cercueil, des pro-Gbagbo étaient venus saluer celui qui avait défendu avec Roland Dumas l'ex-président de la Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo en 2011.

Jacques Vergès a ensuite été inhumé au cimetière du Montparnasse, dans le 14e arrondissement, où repose l'indigné Stéphane Hessel.

Lire aussi :
Jacques Vergès : mort d'un avocat controversé, amoureux de l'Algérie
Hommage à Roger Garaudy, le philosophe à contre-courant de la « pensée unique »





Loading