Connectez-vous S'inscrire






Economie

Cryptomonnaies : Stellar, le blockchain à l'origine du Lumens, obtient la certification halal

Rédigé par | Mercredi 8 Août 2018



Cryptomonnaies : Stellar, le blockchain à l'origine du Lumens, obtient la certification halal
L'agence de conseil islamique Shariyah Review Bureau (SRB), agréée par la Banque centrale du Bahreïn, a fourni à la société californienne Stellar un certificat de conformité aux principes de la charia pour son blockchain après un examen approfondi de la technologie et du réseau Stellar. Une grande première pour un aussi important protocole de paiement, à l'origine du Lumens, qui ouvre la porte à l'intégration des crypto-monnaies dans les institutions financières musulmanes.

Lire aussi : La fabrique à confiance : pourquoi la blockchain va tout révolutionner ?

L'annonce a été faite le 17 juillet. Après examen « des guides, des concepts et du matériel connexe du réseau Stellar », le SRB a conclu dans son rapport qu’il n’existe « aucune disposition non conforme aux principes de la charia ». Il a toutefois tenu à rappeler aux utilisateurs du réseau que « le simple fait de suivre les lignes directrices n’assure pas automatiquement le respect de la charia » car cela dépend, entre autres, de « l’utilisation des investissements ».

Une reconnaissance qui fait bondir la valeur du Lumens

Le SRB a émis des directives pour que les applications de Stellar et les jetons Lumens soient conformes aux principes islamiques, considérant notamment que « tout ce qui possède une valeur intrinsèque et dont les parties contractuelles sont satisfaites » peut être considéré comme monnaie. C’est ce même principe qui a rendu difficile l’intégration des Lumens, la crypto-monnaie accolée à la blockchain Stellar, dont la valeur reste virtuelle et conditionnée par les lois du marché.

Stellar a sur parvenir à une reconnaissance du SRB après avoir « exploré des partenariats avec des sociétés financières de la région du Golfe et la recherche d’une certification de conformité à la charia a contribué à élargir ces discussions », selon les explications de Lisa Nestor, directrice des partenariats chez Stellar.

Cette certification charia-compliant de la blockchain Stellar, qui donne à sa monnaie virtuelle une force pour pénétrer les marchés financiers du Golfe mais aussi d'Asie du Sud-Est, marque une avancée capitale des cryptomonnaies dans les pratiques financières islamiques. Dès l'annonce faite, la valeur du Lumens a bondi de 32 %.

C'est la septième crypto-monnaie la plus importante aujourd'hui après le Bitcoin, l'Ethereum ou encore Ripple sur laquelle Stellar s’est appuyé à ses débuts en 2014 avant de créer son propre protocole de paiement.

Certaines organisations ont admis que des monnaies virtuelles comme le Bitcoin pouvait être compatible avec la charia mais cette admissibilité ne fait pas consensus. Il faudra donc suivre de près dans quelle mesure Stellar saura pénétrer, dans un avenir plus ou moins proche, les marchés financiers islamiques.

Lire aussi :
Ramadan : une mosquée britannique accepte des crypto-monnaies pour la zakat
Après la Turquie, une fatwa contre le Bitcoin par le grand mufti d’Egypte
Turquie : une fatwa contre le Bitcoin, une monnaie qui bat des records


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur