Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 





Société

Coronavirus : écoles fermées, élèves confinés, quelles solutions pour assurer la continuité pédagogique à domicile ?

Rédigé par | Lundi 16 Mars 2020 à 17:30

Pour ralentir la propagation du coronavirus en France, le gouvernement a décrété la fermeture des établissements scolaires à partir du lundi 16 mars, et ce jusqu’à nouvel ordre. Face à cette mesure inédite, des solutions de formation à distance sont plus que jamais sollicitées. Au-delà du dispositif mis en place par le ministère de l’Education nationale, des éditeurs de manuels scolaires et des plateformes privées se sont également adaptées à la crise sanitaire, jusqu’à rendre leur accès gratuit pour tous. Zoom sur ces ressources à partager.



Coronavirus : écoles fermées, élèves confinés, quelles solutions pour assurer la continuité pédagogique à domicile ?
Le passage au stade 2 puis au stade 3 de l’épidémie de Covid-19 chamboule bien des habitudes en France. La fermeture, jusqu’à nouvel ordre, des établissements scolaires sur l’ensemble du territoire national obligent obligent enseignants, élèves et parents à s’adapter face à une situation inédite.

La solution à l’œuvre du ministère de l’Education nationale

« Aucun de nos élèves ne doit rester sur le bord du chemin pendant cette période. C’est une période de travail, ce sont les modalités qui changent », a assuré le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Pour assurer la continuité pédagogique, les enseignants et les élèves sont ainsi appelés à utiliser le dispositif en ligne « Ma classe à la maison ».

Cette plateforme pédagogique du CNED propose gratuitement des parcours pédagogiques conçus pour un apprentissage à la maison couvrant tous les niveaux, de la maternelle au lycée, y compris les sections SEGPA.

« Faits de cours, d’activités, de vidéos, de synthèses, ces parcours offrent une période de travail de quatre semaines. Ils permettront aux élèves d’entretenir leurs connaissances et de consolider leurs acquis », explique-t-on sur le site du Centre national d'enseignement à distance (CNED), précisant qu’il n’intervient pas dans les évaluations ni ne propose de devoirs ou de corrections de copies, « actions qui demeurent sous la responsabilité des enseignants ». Ces derniers peuvent y organiser en complément des classes virtuelles afin de « maintenir l’échange et la dynamique de groupe, d’animer un cours à distance, d’entretenir le lien entre l’enseignant et les élèves ».

« C’est le directeur d’école ou le chef d’établissement qui vous communique l’adresse pour vous connecter à la plateforme Ma classe à la maison ainsi que les modalités d’inscription. Chaque élève peut alors créer son compte », fait savoir le ministère de l’Education nationale. « Pour les élèves n’ayant pas accès à Internet, un dispositif adapté est proposé. Tous les moyens de communication sont mobilisés pour assurer la continuité des échanges entre l’élève et ses professeurs. »

Précision de taille : « Ma classe à la maison » est ouvert gratuitement aux enfants scolarisés au sein des établissements privés sous contrat uniquement. S’agissant des écoles hors contrat, « le CNED peut proposer une solution payante aux élèves scolarisés au sein des établissements privés hors contrat ».

L'appui du Réseau Canopé et des éditeurs de manuels scolaires

En complément du dispositif « Mon école à la maison », les élèves et les parents peuvent s'appuyer sur d'autres solutions, fort utiles en ces temps de confinement. Réseau Canopé, un établissement public éditeur de ressources pédagogiques public qui dépend du ministère de l'Éducation nationale, a ainsi sélectionné pour les enseignants – de la maternelle au lycée – des ressources numériques afin de poursuivre les apprentissages scolaires qu'il a énuméré sur son site.

Ces ressources viennent compléter la décision de plusieurs éditeurs de mettre à disposition gratuitement leurs manuels scolaires, comme le rapporte le site ActuaLitté.

C'est le cas du Groupe Editis (Bordas, Le Robert, Nathan, Retz) via la plateforme Biblio Manuels, du Groupe Albin Michel (Delagrave, Magnard et Vuibert) via Lib Manuels, du Groupe Hachette (Didier, Foucher, Hachette Éducation, Hatier, Istra) avec Mon espace e-education, ou encore Belin avec sa digithèque Belin Education.

Des plateformes privées solidaires face à la crise sanitaire

Dès l’annonce de la fermeture des écoles, collèges et lycées, plusieurs plateformes privées d’enseignement en ligne ont décidé, en parallèle de rendre accessible leurs ressources gratuitement, à l’image de Maxicours qui offre un accès gratuit aux ressources, du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h. « Cet accès gratuit concerne tous les niveaux, du CP à la Terminale », indique la plateforme, qui affiche sur son site cette phrase : « Même à la maison, chacun doit pouvoir suivre sa scolarité ! »

Coronavirus : écoles fermées, élèves confinés, quelles solutions pour assurer la continuité pédagogique à domicile ?
Même chose pour Schoolmoov, qui a décidé de lancer un « plan solidaire » en suspendant ses abonnements affichés habituellement au prix de 29,99 €. « Pour tous les élèves (du collège et du lycée, ndlr), l'ensemble des contenus sont accessibles pour 1€ symbolique jusqu'à nouvel ordre », informe la plateforme, qui offre un accès illimité à ses cours, fiches et exercices à toute heure et chaque jour de la semaine.

« Vous payez 1€ aujourd'hui, et pour toute la durée de fermeture des établissements scolaires. À leur réouverture, tous les plans solidaires seront automatiquement suspendus. Vous serez prévenu par mail. Vous ne serez pas basculé sur un abonnement classique. Libre à vous d'en souscrire un si vous le souhaitez ! », précise Schoolmoov.

« Avec la fermeture de tous les établissements scolaires décidée à partir du lundi 16 mars 2020 pour cause d'épidémie de coronavirus, tous les élèves seront à la maison. Nous avons décidé de vous aider en mettant en libre accès des contenus pédagogiques, du CE1 à la 3e, pour vous permettre de faire travailler vos enfants », fait également part Cours Griffon.

« Nos cours offrent une solution efficace de soutien scolaire en ligne. Ils peuvent être également choisis comme un complément de scolarité pour un élève ayant besoin d’approfondir l’enseignement reçu dans son établissement scolaire », indique la plateforme. Alors que Maxicours déclare ne pas disposer de contenus spécifiques pour les élèves dys (ayant des troubles spécifiques du langage et de l’apprentissage), pour les classes ULIS ou les sections Segpa, les Cours Griffon affirment que leurs cours peuvent convenir « aux enfants ayant des troubles d’apprentissage et aux enfants précoces ».

La liste ici dressée est loin d'être exhaustive mais il est certain qu'élèves et parents ont l'embarras du choix, dès lors qu'ils ont un accès à Internet. En ces temps d'incertitude face à l'épidémie du coronavirus, ce sont autant de ressources pratiques pour faciliter la continuité de l’apprentissage.

Mise à jour : De la primaire au lycée, des cours sont dispensés par des professeurs via France Télévisions en période de confinement. Pour en savoir plus

Lire aussi :
Hajj/Coronavirus : « Il faut être optimiste », martèle le chef de la Ligue islamique mondiale
« Priez chez vous » : contre le coronavirus, l'appel du CFCM aux mosquées et aux musulmans de France


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur