Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Clichy-la-Garenne : les organisateurs des prières de rue condamnés

Rédigé par Benjamin Andria | Mercredi 5 Septembre 2018



Clichy-la-Garenne : les organisateurs des prières de rue condamnés
Le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné, mardi 4 septembre, l’Union des associations musulmanes de Clichy-la-Garenne (UAMC) et son président Mohand Kazed à une amende de 17 000 euros d’amende pour organisation de manifestation sans déclaration.

L’UAMC, pour protester contre la fermeture de la mosquée hébergée dans un bâtiment du centre-ville transformé en médiathèque, avait organisé des prières de rue le vendredi durant huit mois, entre mars et novembre 2017, devant la mairie, causant alors des perturbations de la circulation et de l’ordre public.

L’UAMC, qui doit payer à la ville 500 euros par prière de rue, était poursuivi par le maire (LR) de Clichy Rémi Muzeau, qui avait obtenu le soutien, en novembre 2017, de plusieurs maires franciliens contre les prières de rue.

Le maire a obtenu du tribunal 5 000 euros de dommages et intérêt à payer par l’UAMC qui, par la voix de son avocat, a annoncé faire appel de la décision.

Lire aussi :
Clichy-la-Garenne : l’UAMC renonce (pour l’instant) aux prières de rue
« Stop aux prières de rue ! », des élus franciliens manifestent en soutien au maire de Clichy
Clichy-la-Garenne et ses querelles de mosquées