Connectez-vous S'inscrire






Social et solidaire

Carton plein : la réinsertion des SDF grâce au recyclage

Mois de l'économie sociale et solidaire

Rédigé par Juliette Messikat | Mardi 21 Novembre 2017

En décembre 2017, le site des Grands Voisins, un village utopique sur l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul mixant hébergés d'urgence et porteurs de projets solidaires fermera ses portes. Les associations du site vont devoir trouver un nouveau lieu pour opérer. Pour l’occasion, nous avons rencontré l’association Carton plein pour qui la présence sur les lieux a largement été bénéfique.



L’un des huit vélos électriques de l’association Carton Plein sur le site des Grands Voisins, à Paris.
L’un des huit vélos électriques de l’association Carton Plein sur le site des Grands Voisins, à Paris.
Le silence règne. Seul le bruit du scotch que l’on décolle des cartons se fait entendre dans les locaux de l’association Carton plein. Depuis 2012, l'association réemploie des milliers de cartons usagés et réalise des centaines de déménagements… Uniquement à vélo et avec des personnes en situation de grande exclusion.

En 2016, l’association obtient des locaux au sein de l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul occupé par les Grands Voisins dans le 14e arrondissement de Paris. En plus des ses bureaux dans le 18e arrondissement. Dans la salle dédiée au recyclage, l'atmosphère est studieuse, les regards fuyants. Par la fenêtre, Abdel, ancien SDF en réinsertion qui loge dans un centre d’hébergement du 16e arrondissement, arrive avec une remorque remplie à ras bord de carton.

« La récolte a été bonne », constate Antoine, accompagnateur social pour l’association depuis les débuts. Abdel est fier. « Cela ne fait qu’une semaine que je travaille ici mais je me sens super bien, je préfère ça que nettoyer les saleté des autres. C’est plus gratifiant », raconte Abdel, le visage creusé.

La gratification, une valeur importante pour redonner envie à des personnes exclues de la société, souvent sans domicile fixe. L’association embauche pour un an 72 personnes, tous envoyés par l’association Aurore. Ils travaillent en moyenne 6 heures par semaine, pour une réinsertion en douceur. « Au bout d’un an, si la réinsertion s’est bien passée, certains partent vers des contrats plus importants au sein d’une autre association », explique Antoine.

Un chiffre d'affaires doublé en deux ans

L’association Carton plein a doublé son chiffre d’affaires en deux ans, passant de 16 000 € à 119 000 €, en vendant des cartons entre 0,50 € et 1,50 € : « Notre implantation sur le site des Grands Voisins a été d’une grande aide car cela nous a donné de la visibilité mais aussi un cadre de vie pour les exclus de la société que l’on prend en charge », explique Antoine. Des éléments qui ont permis à l’association d’aller de l’avant. Pour 2018, les projets ne manquent pas.

Grâce à des résultats positifs, les bureaux de l’association du 18e arrondissement vont rester en place, la mairie va mettre des locaux à disposition de l’association. « Nous allons aussi avoir un autre bureau dans le 11e arrondissement, près de la rue de Charonne », explique Mathieu, un encadrant des déménagements. L’association prévoit aussi de développer la livraison de plantes et aussi de suivre une dizaine de personnes en plus.

CARTON PLEIN EN 2016
• 72 bénéficiaires accompagnés
• 119 k€ d’activité économique
• 355 démarches sociales engagées
• 8 346 heures de travail rémunérées
• 27 suites de parcours professionnel






Loading










Votre agenda