Connectez-vous S'inscrire






Economie

Comment et où apprendre à coder gratuitement ?

Mois de l'économie sociale et solidaire

Rédigé par Mylène Berteaux | Mardi 7 Novembre 2017

Devenir le prochain Steve Jobs, le rêve… Oui, mais comment ? Difficile de se projeter quand on n’a pas un sou en poche. Pas de panique, il existe de multiples solutions on et off line pour devenir un-e pro de la programmation pour zéro euro.



Les locaux de « La Piscine » où se déroulent les épreuves de recrutement de l’École 42, dans le 17e arrondissement de Paris. (Photo © École 42)
Les locaux de « La Piscine » où se déroulent les épreuves de recrutement de l’École 42, dans le 17e arrondissement de Paris. (Photo © École 42)
Steve Jobs, le fondateur d’Apple, l’assurait déjà dans les années 1990 : « Chacun devrait savoir programmer un ordinateur, car cela apprend à réfléchir. » Créer son site, acquérir de nouvelles compétences pour trouver un travail ou devenir son propre patron, les opportunités qu’offre le Web sont phénoménales. La Commission européenne estime à 50 000 le nombre de postes disponibles chaque année dans ce secteur, en Europe. Mais, pour en profiter, il faut souvent passer par la case « apprendre à coder ». Oui, mais comment ?

Simplon et l’École 42, des formations présentielles

En marge des écoles d’ingénieurs, souvent payantes, d’autres formations existent. Simplon en est le parfait exemple.

Depuis son ouverture en 2013, cette fabrique de geeks a obtenu la reconnaissance du gouvernement avec le label « grande école du numérique ». Et pour cause, pas loin de 1400 personnes ont été formées avec un pourcentage d’embauche de 80 % à 3 mois, soit le même niveau que des écoles d’ingénieurs classiques, selon Frédéric Bardeau, l’un des quatre cocréateurs du projet. Les formations gratuites et intensives de Simplon s’adressent en priorité aux moins de 25 ans issus des quartiers populaires, aux femmes, aux décrocheurs, et même aux migrants, même si tout le monde peut postuler. Le recrutement se fait sur la base de la motivation. Les cours durent généralement six mois et de nouvelles formations s'ouvrent chaque année comme celle de « développeur-se Web » en 20 mois, dont 13 en alternance (donc rémunérés).

L’École 42, créée par Xavier Niel, a largement fait parler d’elle depuis son ouverture la même année que Simplon. Si la série d’examens en ligne pour tenter sa chance est gratuite, elle n’en est pas moins hypersélective. De plus, à l’issue de ces tests, la redoutable épreuve de « La Piscine » (photo) met la motivation des aspirants étudiants à rude épreuve. Les heureux élus profitent d’une formation de trois ans entièrement gratuite sans notes ni professeurs. L’école vient d’être désignée comme la meilleure du monde par CodinGame, un site qui réunit une communauté de 650 000 codeurs. Quant au taux d’embauches, il est encore trop tôt pour savoir si 42 rivalise avec les écoles dites classiques.

Outre les formations dans des établissements, le domaine de la programmation rassemble des communautés très actives qui n’hésitent pas à se réunir régulièrement pour échanger des tuyaux. Gros points forts, l’accueil est souvent chaleureux et l’ambiance à l’échange de tuyaux. Pour les rencontrer, rendez-vous sur Meetup, ce réseau social qui rassemble des aficionados autour d'un intérêt en commun.

La folie des MOOC

Pour celles et ceux dont l’emploi du temps ou la situation familiale ne permettrait pas de reprendre une formation à plein temps, il existe des alternatives en ligne, les MOOC (acronyme de Massive Online Open Courses). Ces cours en ligne sont gratuits, le plus souvent. De nombreuses plateformes mettent à disposition des ressources pour apprendre à coder. En revanche, seuls 10 % des inscrits vont jusqu’au bout. Une motivation à toute épreuve est donc nécessaire.

Avec Code Academy, l’apprentissage des langages HTML, CSS, Php et Python, des langages de programmation basiques, peut commencer. L’inscription se fait en un clic en connectant votre compte Facebook ou Gmail au site. En atteignant un niveau, un badge est délivré. De quoi rester motivé-e pour avancer.

Open Classrooms propose des formations très pragmatiques pour apprendre à développer son site avec WordPress, par exemple. Il est aussi possible de se former pour développer une application pour Android. Pour cette dernière option, vous devez savoir programmer en Java.

Une autre plateforme mise sur des jumelages avec de prestigieuses universités américaines (comme celle du Michigan). C’est le cas de Coursera qui mise sur un catalogue de plus de 1 800 références, dont « Apprendre à coder pour les vrais débutants ».

Enfin, la Khan Academy, l’un des MOOCs les plus populaires au monde, propose de s’initier à la science de la programmation. Attention, le site est en anglais. Les concepts sont décomposés dans des vidéos. Steve Jobs aurait sûrement conclu : « Il n’y a plus qu’à ! »

Formations : pour quelques euros de plus…

Pour les changements de carrière, des cours du soir existent au CNAM avec les formations développeur Web ou administrateur de données avec un droit d’inscription de 150 € par année universitaire.

La ville de Paris propose des cours municipaux semestriels pour 220 € pour apprendre la conception et le design Web, s'initier à HTML5 et aux feuilles de style CSS. Attention, victimes de leurs succès, ces cours s’adressent en priorité aux demandeurs d’emploi.






Loading














Recevez le meilleur de l'actu