Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Société

Canicule : face aux fortes chaleurs, des recommandations lancées aux mosquées de France

Rédigé par | Jeudi 25 Juillet 2019

Face aux fortes chaleurs, une vigilance de tous les instants s'impose. L'Union des mosquées de France adresse ses recommandations aux lieux de culte musulmans, parmi lesquelles le partage des consignes de sécurité des autorités auprès des fidèles ou encore la pratique de la prière pour la pluie.



Canicule : face aux fortes chaleurs, des recommandations lancées aux mosquées de France
Une grande partie de la France est écrasée par les fortes chaleurs ces derniers jours. L’alerte rouge, un niveau d’alerte qui n’est que rarement activé depuis la mise en place du système en 2001, a même été activée depuis mercredi 24 juillet dans 20 départements, du Nord-Pas de Calais à l’Ile-de-France, ce qui est inédit. Cette canicule, considérée comme d’une « intensité exceptionnelle », impose à tous, y compris aux personnes bien portantes, une « vigilance absolue » que ne cessent de rappeler les autorités pour éviter une importante surmortalité estivale.

Dans ce contexte où sont observés des dépassements de records de température qui avaient été enregistrés pendant la canicule de 2003, l’Union des mosquées de France (UMF) appelle « à la solidarité générale et à l’entraide entre tous les citoyens », avec « une attention particulière (qui) doit être portée à l’égard des plus vulnérables notamment les personnes âgées vivant seules ».

La fédération appelle les imams et les responsables de mosquées et des institutions musulmanes « à relayer et à faire partager les messages d’alerte et les consignes des autorités administratives et sanitaires en lien avec la canicule ».

Elle appelle également « les mosquées et les centres culturels musulmans disposant d’espaces frais à adapter leurs horaires d’ouverture pour qu’ils puissent accueillir le public en dehors des heures de prières ».

« La mise à disposition d’eau fraîche pour les passants et des abreuvoirs pour les animaux est considérée, selon une tradition du Prophète Muhammad (PBSL), comme l’une des meilleures aumônes », précise l’UMF, qui préconise la pratique de la prière surérogatoire dite « salat al-istisqâ », celle de la demande de la pluie, « dans des pareilles situations ».

« Ce moment de quiétude et de méditation, qui peut intervenir à l’issue de la prière hebdomadaire du vendredi, serait l’occasion de multiplier les invocations afin que le Très-Miséricordieux épargne notre pays des conséquences de cette situation climatique difficile et nous permette d’agir collectivement pour la protection de l’environnement et le bien-être de tous », conclut la fédération.

Lire aussi :
Ramadan sous la canicule : quand jeûner devient un péché


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur