Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Bulgarie : l’Église orthodoxe appelle à refouler les réfugiés musulmans

Rédigé par La Rédaction | Lundi 28 Septembre 2015



Bulgarie : l’Église orthodoxe appelle à refouler les réfugiés musulmans
« Nous aidons les réfugiés déjà arrivés dans notre patrie, mais le gouvernement ne doit en aucun cas laisser entrer plus de réfugiés. (...) Il s’agit d’une vague qui adopte tous les traits de l’invasion », a déclaré, vendredi 25 septembre, le Saint Synode, le corps dirigeant de l’Église orthodoxe bulgare à laquelle appartient plus de 80 % de la population nationale.

C'est ainsi que l'Église en a appelé au gouvernement pour endiguer l'afflux de réfugiés dans le pays. Le même jour, le Premier ministre conservateur Boïko Borissov, « inquiet », dit même avoir « peur et le peuple bulgare a peur, ne serait-ce qu’en ce qui concerne les religions. Nous sommes chrétiens, ils sont musulmans » au sujet d’un éventuel afflux massif de migrants dans les prochains mois.

Située au cœur des Balkans, la Bulgarie est contournée par le principal flux de migrants arrivant en Grèce qui visent l’Europe occidentale en passant par la Macédoine et la Serbie. Elle est également un pays de transit pour les Syriens, Afghans et Irakiens cherchant à se rendre vers l'Europe de l’Ouest via la Turquie.

Comme la Hongrie, le pays, qui se présente comme victime de sa situation géographique, refuse ainsi de prendre part à davantage d'accueil de réfugiés comme le font les pays d'Europe centrale. Pour le Saint Synode, les problèmes en Syrie et en Irak notamment « doivent être résolus par ceux qui les ont créés et le peuple bulgare ne doit pas en payer le prix par sa disparition ».

Si une méfiance notoire est exprimé régulièrement vis-à-vis des musulmans, la Bulgarie est pourtant le pays de l’Union européenne au taux le plus élevé de fidèles de l’islam, environ 13 %, dont des Turcs, Tatars, et Bulgares islamisés lors de la domination ottomane du 14e au 19e siècle ainsi que des Roms. Aucune tension majeure n’a été déplorée vis-à-vis des minorités depuis la fin du communisme en 1989.

Lire aussi :
Bulgarie : les nationalistes troublent la prière du vendredi devant une mosquée
Réfugiés frappés : une journaliste au service de la haine (vidéo)
Réfugiés : Raffarin « comprend » la discrimination fondée sur la religion
Les réfugiés musulmans, une menace terroriste pour le maire de Roanne
Aider les réfugiés : les initiatives se multiplient, à vous de choisir !