Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Auchan et Carrefour misent sur le bio en région parisienne

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 19 Avril 2012



Le marché bio alimentaire représente 4 milliards d'euros. Pour se tailler une plus grande part du marché, le groupe Carrefour cherche « dans le plus grand secret » un emplacement à Paris pour ouvrir son premier magasin entièrement dédiés aux produits bio.

Selon le site d’informations économiques La Tribune, l’enseigne « couvrira un large spectre de produits de consommation courante, allant des fruits et légumes à l'hygiène-beauté en passant par de l'habillement ». Le géant de la distribution ne confirme rien à ce jour : il dit ne pas avoir « entériné de projet» mais il convient avoir une « réflexion sur ce marché ».

Le marché du bio est un secteur de niche très porteur qui a quadruplé en dix ans pour atteindre 4 milliards d'euros en 2011, selon l'Agence Bio. Les ventes auraient même bondi de 14 % l’an dernier. La proportion de Français déclarant ne jamais consommer bio s'est abaissée à 39 % en 2011, contre 53 % en 2001. Preuve de la bonne santé du secteur, le groupement coopératif Biocoop, le premier réseau de magasins bio en France avec plus de 300 magasins sous enseigne ou affiliés, a généré un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros en 2011.

Carrefour, dont les rayons bio remportent un vif succès, veut suivre la voie de Biocoop mais n’est pas la seule enseigne de la grande distribution à se lancer sur ce créneau. Monoprix possède déjà un réseau de magasins bio Naturalia. Auchan avait annoncé en mars qu’un nouveau magasin bio « Cœur de Nature » ouvrira en mai à Bretigny-sur-Orge (Essonne) et qui s’étendra sur 1 000 m². Quant à Leclerc, l'enseigne dispose d'un site comparateur spécifique pour les produits bio et pourrait consacrer, au bio, 20 % des 2 000 m² d'un futur magasin à Houilles (Yvelines).

Lire aussi :
Ahmed Aounit (Bio Niya)
Hadj Khelil (Bionoor)

Et aussi :
Halal : Saphirnews au MIHAS 2012 en Malaisie
Halal : au MIHAS, les entreprises françaises lorgnent sur le marché malaisien