Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Sur le vif

Attentats de Christchurch : des représentants musulmans et juifs à l’ambassade de Nouvelle-Zélande en France

Rédigé par Benjamin Andria | Vendredi 15 Mars 2019



Le président de l’Union de Mosquée de France (UMF), Mohammed Moussaoui, le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, et le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, se sont rendus ensemble vendredi 15 mars, à l’ambassade de la Nouvelle Zélande pour exprimer leur solidarité auprès du peuple néo-zélandais après le double attentat perpétré contre deux mosquées à Christchurch. Au centre, l'ambassadrice Jane Coombs.
Le président de l’Union de Mosquée de France (UMF), Mohammed Moussaoui, le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, et le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, se sont rendus ensemble vendredi 15 mars, à l’ambassade de la Nouvelle Zélande pour exprimer leur solidarité auprès du peuple néo-zélandais après le double attentat perpétré contre deux mosquées à Christchurch. Au centre, l'ambassadrice Jane Coombs.
L’émotion est forte à travers le monde, y compris en France, après le double attentat perpétré contre deux mosquées de Christchurch vendredi 15 mars.

Le président de l’Union de Mosquée de France (UMF), Mohammed Moussaoui, le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, et le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, se sont rendus ensemble vendredi 15 mars, à l’ambassade de la Nouvelle Zélande « pour exprimer au gouvernement et au peuple néo-zélandais leur douleur, leur tristesse, leur compassion et leur solidarité suite aux attentats terroristes qui ont frappé la Nouvelle-Zélande et qui ont visé sa communauté musulmane ».

Ces trois représentants ont rencontré l’ambassadrice Jane Coombs, décrite dans un communiqué comme « très émue et bouleversée par cette douloureuse tragédie » qui frappe son pays.

Elle a fait valoir auprès d’eux que les Néo-Zélandais « resteront unis face à la barbarie qui n’aurait jamais sa place en nouvelle Zélande, pays d’accueil où la diversité de ses croyances et de ses langues font son âme et son identité » et a fait part de « la détermination » du gouvernement néo-zélandais « à tout mettre en œuvre pour que rien ne vienne remettre en cause cette unité et cette pluralité ».

Lire aussi :
Attentats de Christchurch : le témoignage de solidarité des chrétiens et juifs de Nouvelle-Zélande aux musulmans
Nouvelle-Zélande : après les attentats contre des mosquées de Christchurch, les appels à la vigilance des organisations musulmanes de France
Nouvelle-Zélande : la Tour Eiffel éteinte en hommage aux victimes des attentats de Christchurch
« Nous sommes tous musulmans » : la réaction de l’UJFP après les attentats de Christchurch