Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Après les attentats de Christchurch, les pays musulmans appellent à la lutte contre l’islamophobie

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 22 Mars 2019



Après les attentats de Christchurch, les pays musulmans appellent à la lutte contre l’islamophobie
En marge d’une réunion en session ordinaire convoquée par le président turc Recep Tayyip Erdogan, les pays membres de l’Organisation de coopération islamique (OCI) ont publié, vendredi 22 mars, une déclaration commune, appelant à la prise « des mesures concrètes, exhaustives et systématiques » pour lutter contre l’islamophobie.

Cette réunion des ministres des Affaires étrangères de l’OCI, à laquelle a été convié spécialement le ministre des Affaires étrangères de Nouvelle-Zélande Winston Peters, intervient une semaine après les attentats de Christchurch qui ont coûté la vie à 50 fidèles musulmans. Le communiqué décrit ces derniers attentats, ainsi que les nombreux autres visant les musulmans dans le monde, comme les « conséquences brutales, inhumaines et horribles » de l’islamophobie.

C’est en ce sens que l’OCI a appelé les dirigeants du monde à « garantir la liberté de culte » des musulmans et à « ne pas imposer de restrictions sur leurs droits et libertés ». Parallèlement, cette organisation panislamique a exhorté tous les pays comptant des musulmans parmi leurs citoyens à « s’abstenir de toute politique, déclaration ou acte associant l’islam au terrorisme et à l’extrémisme ».

Les pays membres de l’OCI ont suggéré la création d’une « Journée mondiale de la solidarité contre l’islamophobie » qui serait célébrée tous les 15 mars, en mémoire des victimes des fusillades de Christchurch.

Le président turc a déclaré que, « de la même manière qu’elle a combattu l’antisémitisme après la catastrophe de l’Holocauste, l’humanité doit combattre avec détermination la haine de l’islam qui est en hausse ».

Après ses propos fortement controversés envers l’Australie et la Nouvelle-Zélande, Recep Tayyip Erdogan a rassuré personnellement Winston Peters que les Néo-Zélandais seraient toujours « les bienvenus » en Turquie. De son côté, ce ministre néo-zélandais s’est engagé à « faire en sorte que les communautés musulmanes se sentent en sécurité » en Nouvelle-Zélande.

codeLe dossier Saphirnews sur les attentats de Christchurch ici

Lire aussi :
Attentats de Christchurch : un vendredi de prières et d'hommage national en Nouvelle-Zélande