Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Après Boston, les agressions de musulmans se multiplient

Rédigé par La Rédaction | Lundi 29 Avril 2013



Les attentats de Boston n’ont rien augurer de bon pour les Américains de confession musulmane. Entre soupçons, surveillance, voire agressions, les ennuis reprennent de plus belle pou eux.

Sur NBC, Peter King, ancien président de la Commission de la Chambre des représentants sur la Sécurité intérieure, a ainsi déclaré, dimanche 28 avril, que la menace terroriste provient de la communauté musulmane. « Plusieurs fois dans le passé, quand certains éléments d’une communauté étaient responsables de crime, la police s’est concentrée sur elle », a-t-il dit.

Se focaliser sur une communauté sur la base de sa religion ou ses origines est un procédé inefficace, lui a alors rétorqué sur le plateau, Keith Ellison, premier musulman élu au Congrès.

« Ce que vous faites, c'est que vous ignorez les menaces dangereuses qui ne viennent pas de cette communauté, et vous vous en prenez à des gens qui n'ont rien à voir avec ça », a t-il lancé à M. King. « Les dirigeants musulmans du pays ont fermement condamné la plus récente attaque et le terrorisme de façon plus générale », a t-il ajouté.

Mais son rival politique n’en démord pas. Il a d’ailleurs cité en exemple la police de New York, qui a mis en place un système - pourtant illégal - en vue de surveiller les communautés musulmanes. Ce programme a été vivement critiqué pour avoir violé les libertés civiles et ciblé notamment des étudiants musulmans innocents.

De son côté, Keith Ellison met en garde le fait de porter des jugements hâtifs contre un groupe comme les musulmans. Il fait également remarquer que l’incident des lettres empoisonnées à la ricine envoyées à Barack Obama, à un sénateur et à un juge américain est l’exemple même d’un attentat qui n’a rien à voir avec la communauté musulmane. Un instructeur d'arts martiaux, soupçonné d’en être l’auteur, a en effet été arrêté samedi 27 avril.

Pourtant, des Américains à l’image de Peter King ont vite fait de faire l’amalgame entre islam et terrorisme après l’attentat de Boston. Depuis cette attaque, des musulmans sont même agressés comme ce fut le cas d’Heba Abolaban, une mère de famille portant le voile. Alors qu’elle marchait dans la rue, mercredi 24 avril, en poussant sa fille de neuf mois dans sa poussette, un homme l’a pris à parti, lui a asséné un coup à l’épaule en lui lançant : « Vous les musulmans vous êtes des terroristes. Vous êtes de ceux qui ont fait l’attentat de Boston ».

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les musulmans américains doivent déjà faire face à la méfiance de certains de leurs compatriotes.

Lire aussi :
Boston : les musulmans embarrassés pour enterrer un frère Tsarnaev
Attentat de Boston : Tsarnaev risque la peine de mort
Les musulmans lancent un fonds de solidarité pour Boston
Marathon de Boston : les musulmans américains réagissent
Etats-Unis : tragédie au marathon de Boston
New York : les musulmans espionnés par la police, un impact « dévastateur »
Les musulmans de New York espionnés par la police pour rien