Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 





Sur le vif

Appels à la prière : entre instrumentalisation et fake news, le CFCM dénonce le RN

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 7 Avril 2020 à 08:00



Appels à la prière : entre instrumentalisation et fake news, le CFCM dénonce le RN
La présidente du Rassemblement national (ex-FN), Marine Le Pen, a dénoncé, dans une lettre adressée au ministère de l'Intérieur samedi 4 avril, les appels à la prière musulmane qui ont pu être entendues ces dernières semaines en France, plongée dans une crise sanitaire sans précédent. Elles sont extrêmement peu nombreuses mais c'est largement suffisant pour l'extrême droite, qui prétend voir ainsi la preuve d'une « islamisation rampante » en France.

« Depuis quelque temps, un certain nombre de mosquées profitent des consignes de confinement et de l’accaparement des forces de sécurité pour faire retentir dans l’espace public par haut-parleurs l’appel du muezzin à la prière islamique », a-t-elle écrit, citant les mosquées de Lyon et de Valentigney, dans le Doubs.

Si l'appel à la prière a bel et bien retenti depuis la Grande Mosquée de Lyon, Marine Le Pen occulte délibérément le fait qu'il s'agissait d'un témoignage de fraternité et de soutien aux personnels soignants et aux personnes durement frappées par le coronavirus. Le lieu de culte étant fermée, l'adhan s'est d'ailleurs conclu par un inhabituel « Priez chez vous ! » comme Saphirnews a pu le constater après la diffusion de la vidéo.

Un adhan à Lyon... et à Valentigney ? Contrairement aux allégation du RN, aucun appel à la prière n'a été émis par une mosquée implantée dans cette commune du Doubs. Tout est parti d'une vidéo relayée par le blog Des Dômes et des minarets, qui s'est fendu fièrement d'un post sur les réseaux sociaux dans la soirée du vendredi 3 avril avec cette phrase : « Adhan à la mosquée Selimiye de Valentigney (Doubs) ce vendredi. »

Or, dans la vidéo d'origine, la légende ne fait aucunement allusion à un appel à la prière émis par la mosquée locale. L'adhan a été en réalité diffusé à l'intérieur d'un appartement située dans une tour. Comme l'explique France 3, la vidéo est diffusée sur le Web la première fois avec la mention : « Valentigney / prière du soir du balcon d'un citoyen. »

Le post relayé par de Dômes et des minarets, très partagé, n'est, ni plus ni moins, qu'une infox qui a vite fait fait le tour de la fachosphère jusqu'à remonter aux oreilles de Marine Le Pen.


Le CFCM et Christophe Castaner réagissent

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a dénoncé, lundi 6 avril, « une campagne politico-politicienne aussi absurde qu’incompréhensible contre les musulmans de France » venant du RN. « Le cas de Valentigney est très révélateur de l’instrumentalisation que la présidente du RN en fait », indiqué le CFCM. L'instance cite, en ce sens, le maire de la commune : « Il n’y a pas eu d’appel à la prière, dans aucune des deux mosquées de ma cité… Il faut savoir raison garder et ne pas mettre d’huile sur le feu. Rajouter du chaos au chaos, c’est de l’inconscience. »

Concernant l'action menée à Lyon, le CFCM rappelle qu’une réunion interreligieuse à l’occasion de la fête de l’Annonciation célèbrant la Vierge Marie, figure commune aux traditions chrétienne et musulmane, était programmée pour le 25 mars dans la mosquée : « La rencontre prévue à la Grande Mosquée de Lyon n’ayant plus eu lieu, mesure de confinement oblige, la (GML) s’est associée à cette expression de solidarité des églises de Lyon en ayant recours à l’équivalent du glas, à savoir l'adhan. »

Lire aussi : Face à l'épreuve du coronavirus, les cloches des églises de France appelées sonner pour l'Annonciation

« Les quelques exemples similaires qui ont pu exister dans certaines villes, qui se comptent sur les doigts d’une main, rentrent dans ce cadre de solidarité interreligieuse avec la Nation », fait valoir le CFCM, tout en appelant les musulmans de France à « trouver les moyens d’expression solidaire les plus consensuels pour barrer la route aux adeptes de la haine et de la division ».

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a également repondu à Marine Le Pen lundi 6 avril, rappelant au préalable que les mosquées de France sont fermées aux rassemblements religieux. « Cependant, certains responsables de mosquées, très peu nombreux, ont souhaité lancer des appels à prier chez soi ou, à 20 h, à exprimer leur solidarité avec les personnels hospitaliers », a-t-il écrit.

« Au-delà des polémiques, qui appartiennent à ceux qui veulent les faire vivre, il a été expressément demandé à ces responsables de trouver d’autres formes d’expression de leur solidarité et de cesser ces initiatives. »

Lire aussi :
Test d'un vaccin en Afrique contre le Covid-19 : des excuses présentées, gare aux fake news
Chloroquine contre coronavirus : les dangers qui guettent l'imprudence née d'un emballement médiatique