Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Sur le vif

Antisémitisme « ancré dans la culture musulmane » : le CFCM dénonce les propos de Manuel Valls (vidéo)

Rédigé par Benjamin Andria | Vendredi 22 Février 2019



Antisémitisme « ancré dans la culture musulmane » : le CFCM dénonce les propos de Manuel Valls (vidéo)
Même candidat à la mairie de Barcelone, Manuel Valls n'est jamais loin de la scène politique française et cela n'est pas pour plaire à tous. De passage en France, l'ancien Premier ministre, en habitué des propos outranciers à l'égard des musulmans, a dénoncé sur RTL, jeudi 21 février, un antisémitisme « qui vient aussi de nos banlieues et qui est ancré dans la culture musulmane ». « Il y a, au cœur même de l’islam, cette maladie qui (la) ronge qui est l’antisémitisme, la haine d’Israël », a-t-il renchéri.

Selon Manuel Valls, les pouvoirs publics auraient ainsi dû « frapper fort et dur dès le début » en interdisant des manifestations des gilets jaunes pour faire face à l’antisémitisme, confondant ainsi l’ensemble du mouvement social aux quelques dérives racistes et haineuses constatées en marge des mobilisations.

Les gilets jaunes « portent une revendication d'égalité et de justice à laquelle il faut être sensible », a-t-il déclaré au Point. « Mais ils charrient aussi une critique dangereuse de la démocratie représentative et une violence des mots et des actes qui est inacceptable. Au fond, ils ont ouvert complètement une boîte de Pandore, libérant ainsi toutes les énergies antisémites (extrême droite, extrême gauche, islamisme, relativisme...) de ce pays ».

En outre, il a fait part de son soutien à Emmanuel Macron qui assimile antisionisme et antisémitisme. « L’antisionisme donne la permission d’être démocratiquement antisémite », affirme Manuel Valls, présent au dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) ne s’est pas fait prier pour dénoncer « avec force », vendredi 22 février, les propos « tenus par un ancien Premier Ministre » – sans citer nommément Manuel Valls – « qui jette sans retenue l’opprobre sur tous les musulmans de France ».

Le CFCM, qui s'est également réjouit « du fait que les auteurs de l’agression dont a été victime M. Finkielkraut soient traduits en justice » car « le combat contre le racisme, l’antisémitisme et l’islamophobie doit être mené à chaque instant et sans relâche », en appelle « aux plus hautes autorités pour faire taire ces aventuriers de la haine musulmane par des agendas électoraux qui en l’espace de quelques jours désignent les musulmans comme les coupables de la montée de l’antisémitisme dans notre pays ».