Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Allemagne : un leader de l’extrême droite se convertit à l’islam

Rédigé par Saphirnews | Mercredi 24 Janvier 2018



Arthur Wagner, un leader du parti d’extrême droite AfD allemande, s'est convertit à l’islam, a révélé la presse outre-Rhin mardi 23 janvier.
Arthur Wagner, un leader du parti d’extrême droite AfD allemande, s'est convertit à l’islam, a révélé la presse outre-Rhin mardi 23 janvier.
Sa conversion à l’islam fait grand bruit en Allemagne. Et pour cause : Arthur Wagner n’est autre qu’un des dirigeants de l’AfD (Alternative pour l’Allemagne), mouvement martelant à qui veut bien l’entendre que « l’islam n’a rien à faire en Allemagne ».

L’information a été relevée par le quotidien allemand Tagesspiegel mardi 23 janvier. Sollicité par les médias, Arthur Wagner, qui assure la vice-présidence de la région du Brandebourg, a refusé de commenter sa conversion, arguant qu’il s’agit d’une « affaire privée ».

Le parti d’extrême droite, qui a fait une entrée tonitruante au Bundestag en septembre 2017,, a indiqué que la conversion d’Arthur Wagner ne leur posait aucun problème. Du moins officiellement.

« La religion est une affaire privée. Nous croyons en la liberté religieuse telle qu'elle figure dans la Constitution », a réagi un porte-parole de l'AfD auprès du Berliner Zeitung. Le parti a tout de même confirmé qu'Arthur Wagner a quitté le comité exécutif de l’Afd « pour des raisons personnelles ».

Est-ce le signe de la fin de son engagement dans le parti ? L'avenir le dira bien assez vite. Cet ancien membre de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), qui s'affirmait comme protestant, a rejoint l'AfD peu après sa création en 2013.

Mise à jour vendredi 2 février : « Je serai toujours fidèle à l’AfD. » Lors d'une conférence de presse organisée le 31 janvier, Arthur Wagner, qui s'est choisi pour prénom Ahmad, a fait savoir qu'il garde à ce jour la carte d'adhérent à l'AfD, ne voyant aucune contradiction entre son appartenance religieuse et ses convictions politiques. Il se voit même comme un intermédiaire entre son parti « nationaliste » et les Allemands de confession musulmane.

Arthur Wagner, qui affirme avoir reçu de nombreuses lettres de menaces depuis la divulgation de sa conversion, appelle cependant les militants du parti à ne pas rejeter l'islam par principe. Converti en octobre 2017 après un séjour en Russie dont il est originaire, il a déclaré à la presse son intention d'étudier l'islam plus en profondeur.

Lire aussi :
Allemagne : l'entrée tonitruante de l’AfD, parti islamophobe et xénophobe, au Bundestag
Pays-Bas : ancien islamophobe du PVV, il se convertit à l’islam