Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Allemagne : deux mosquées attaquées à Lauffen et Berlin

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 12 Mars 2018



Une mosquée de Berlin appartenant au DITIB a été attaquée dans la matinée du samedi 10 mars.
Une mosquée de Berlin appartenant au DITIB a été attaquée dans la matinée du samedi 10 mars.
Alors que les musulmans d’Allemagne s’inquiètent d’une montée d’actes islamophobes de plus en plus violents à leur encontre, deux mosquées ont été attaquées ces derniers jours. Les investigations continuent pour expliquer les motivations des deux attaques.

Un incendie criminel est survenu, dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 dans une mosquée de Lauffen, près de Stuttgart, après que plusieurs personnes aient attaqué avec des cocktails molotov le lieu de culte dans lequel dormait l’imam.

Celui-ci n'a pas été blessé et a pu éteindre lui-même l'incendie, qui n'a fait que des dégâts matériels. Cinq personnes sont recherchées pour « tentative de meurtre », ont annoncé, samedi 10 mars, la police et le parquet de Stuttgart, qui ont lancé un appel à témoins.

Le président de la communauté turque d'Allemagne Gökay Sofuoglu a condamné un « acte de terrorisme qui ne menace pas seulement directement les êtres humains mais ébranle aussi les fondements de notre communauté ».

Une mosquée de Berlin appartenant au DITIB a été elle aussi attaquée dans la matinée du samedi 10 mars par des assaillants masqués, selon Bayram Turk, le responsable de la mosquée. L'incendie n'a fait aucun blessé mais l'édifice religieux a été totalement ravagé par le feu. Celui-ci aurait probablement été lancé par trois adolescents selon la police, qui n'écarte aucune piste pour le moment.

Les motivations de l’attaque contre la mosquée de Berlin restent encore à éclaircir mais, selon l’agence Anadolu, cette attaque est survenue un jour après que des sympathisants du Parti kurke syrien (PYD) et du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), organisation kurde considérée comme terroristes par la Turquie et l'Union européenne, auraient menacé de commettre des attaques contre des institutions et associations turques en Allemagne en guise de protestation contre l’opération antiterroriste menée par Ankara contre eux au nord de la Syrie.

Lire aussi :
Près de 1000 actes islamophobes recensés en Allemagne en 2017
Allemagne : un leader de l’extrême droite se convertit à l’islam