Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Afrique du Sud : les avocats musulmans demandent l’arrestation d’Obama

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 28 Juin 2013



Alors que Barack Obama commence une visite en Afrique du Sud, vendredi 27 juin, l’Association des avocats musulmans (MLA) de Johannesburg a décidé quelques jours plus tôt, mardi 25 juin, de réclamer un mandat d’arrêt contre le président américain.

Dans un communiqué publié sur son site, l’association accuse Barack Obama de « crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide » et demande son arrestation sur le sol sud-africain en vertu du traité fondateur de la Cour pénale internationale (CPI) que le pays a ratifié.

« Le programme de drones de l'administration Obama a entraîné des pertes massives de vies innocentes au Pakistan, au Yémen et en Afghanistan », dénonce la MLA. « La politique de frappe de drones s'est poursuivie sans relâche avec un mépris total de la souveraineté territoriale », ajoute l’association. Pour appuyer ses accusations contre le président américain, prix Nobel de la paix en 2009, la MLA a rassemblé un document de 600 pages.

La Société pour la Protection de notre Constitution a également déposé un recours dénonçant la responsabilité « directe et indirecte » de Barack Obama dans des attaques ayant tué ou blessé près de 3 000 personnes, y compris des femmes et 176 enfants « qui ne posaient aucune menace à la sécurité des États-Unis », rapporte aussi France 24.

Mais les recours en justice de ces associations ont été estimés « non urgents » par les juges sud-africains, mercredi 26 juin. « C’est évidemment une affaire où il risque d’y avoir des interférences politiques. Notre requête a été mise en attente mais nous comptons la maintenir afin que les juges soient obligés de statuer sur le fond de l’affaire dans trois à six mois », a réagi Yousha Tayob, le porte-parole du MLA.

Barack Obama, qui a entamé une tournée africaine, jeudi 27 juin, peut profiter en toute tranquillité de son séjour en Afrique du Sud où il restera jusqu’à dimanche. Toutefois, l’ambiance y sera pesante car Nelson Mandela, l’ancien président et grande figure de la lutte anti-apartheid, est entre la vie et la mort.

Lire aussi :
Obama en Palestine sans espoir pour la paix
Discours d'Obama: optimisme mesuré des Musulmans
Israël reconnu coupable de crime d’apartheid en Afrique du Sud
Afrique du Sud : L’étiquette « Made in Israel » supprimée sur les produits des Territoires occupés palestiniens