Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss

Sur le vif

Afrique du Sud : L’étiquette « Made in Israel » supprimée sur les produits des Territoires occupés palestiniens

Rédigé par La rédaction | Jeudi 23 Août 2012

           


En projet depuis mai 2012 en Afrique du Sud, l’étiquette « Made in Israel » ne sera définitivement plus apposée sur les produits fabriqués en Territoires occupés palestiniens.

C’est la décision adoptée ce mercredi 22 août par le Conseil des ministres sud-africain, s’appuyant sur une loi de protection des consommateurs datant de 2008, qui impose « un étiquetage des biens et produits venant des Territoires occupés pour éviter que les consommateurs ne croient qu'ils viennent d'Israël ». Cette décision est « conforme à la ligne de l'Afrique du Sud, qui reconnaît les frontières de 1948 délimitées par l'ONU et ne reconnaît pas les Territoires occupés au-delà de ces frontières comme faisant partie de l'Etat d'Israël », justifie le gouvernement sud-africain.

Qualifiée de « raciste » par la diplomatie israélienne, cette mesure est jugée « discriminatoire » par les responsables de la communauté juive sud-africaine, qui se disent « outragés » et estiment que la suppression de l’étiquette « Made in Israel » est un « parti pris contre l’État d’Israël ».

En juillet, le vice-ministre des affaires étrangères sud-africain, Marius Fransman, avançait que « la diplomatie économique peut être l'une des armes les plus efficaces pour changer la situation palestinienne ». « Notre position politique sur la situation en Palestine est indubitablement marquée par notre propre histoire d'oppression et d'abus des droits de l'homme », avait-il rappelé.

L'Afrique du Sud, actuellement membre du G20 et membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, avait elle-même subi le boycott international au moment de l’apartheid mis en place à partir de 1948 et aboli définitivement en 1991.

Si la mesure prise par l’Afrique du Sud a un impact davantage symbolique que commercial, elle est applaudie par tous les militants pro-Palestiniens qui espèrent que d’autres pays suivront, se démarquant ainsi des États-Unis, grand allié politique et économique d’Israël.

Lire aussi :
Ramadan 2012 : mangez engagés, le boycott des dattes israéliennes relancé
Boycott d’Israël : Sephora ciblé par les militants de la campagne BDS
Critiquer Israël dans les facultés françaises, un impossible débat ?
Stéphane Hessel ovationné, à la place des Grands Hommes
Boycott contre Israël : le CRIF fait annuler une conférence avec Stéphane Hessel à l'ENS
La France achète pour 318 millions d’euros de drones à Israël
Stéphane Hessel : « Israël doit changer d'attitude envers les Palestiniens »
Israël reconnu coupable de crime d’apartheid en Afrique du Sud
Tribunal Russell : les multinationales complices des crimes d’Israël coupables




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading



Inscription à la newsletter




En direct de Gaza. Suivez les principaux événements et réactions du jour

Depuis lundi 7 juillet, la bande de Gaza vit sous la peur constante des bombes israéliennes. En plein mois du Ramadan, l'heure est à l'urgence aussi bien humanitaire que politique. Les bilans humain et matériel s’alourdissent d'heure en heure à Gaza. Suivez ici l'évolution des événements à Gaza en temps réel. Retour sur les principaux faits de la semaine.





L'actu vue par Yace