Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss





Economie

Ramadan 2012 : mangez engagés, le boycott des dattes israéliennes relancé

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 5 Juillet 2012

Avant, pendant et après le mois du Ramadan, les citoyens sont appelés à ne pas consommer les dattes en provenance d’Israël, principalement cultivés dans les Territoires occupés palestiniens. Cette nouvelle campagne de boycott, qui a pour but de dénoncer l’occupation et la colonisation israéliennes, ne manque pas de faire grincer les dents des importateurs, pour qui le gros de leur chiffre d’affaires se fait lors du Ramadan.



Un appel au boycott des dattes israéliennes est à nouveau lancé à l'approche du Ramadan 2012.
Un appel au boycott des dattes israéliennes est à nouveau lancé à l'approche du Ramadan 2012.
La France est le plus gros importateur et consommateur de dattes en Europe. Les dattes, très prisées lors du mois du Ramadan, sont à nouveau dans le viseur des défenseurs des droits des Palestiniens.

A la veille du mois du jeûne, la campagne BDS France (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) appelle, comme mes années précédentes, à un boycott massif des dattes provenant d’Israël et invite les consommateurs à en vérifier la provenance avant tout achat de ces produits dans les grandes et moyennes surfaces ainsi que dans les petites épiceries. Il s’agit, pour les défenseurs du boycott, de ne pas cautionner la politique israélienne d’occupation et de colonisation des terres palestiniennes.

« Devant la colonisation des terres et des maisons palestiniennes, devant les crimes de l'état israélien toujours impunis, nous invitons largement à un renforcement de la campagne de boycott, et en occurrence à vérifier la provenance des dattes que nous achetons », explique-t-elle.

« La culture des dattes est l'activité agricole principale de près de 50 % des colonies israéliennes illégales de la vallée du Jourdain et contribue fortement à leur viabilité économique. Près de 80 % des dattes israéliennes sont exportées, principalement en Europe (autour de 1 000 tonnes en France). La culture des dattes est un dur labeur et les Israéliens emploient des agriculteurs palestiniens pour ce travail très dangereux », poursuit-elle.

Un appel au boycott des dattes Medjoul d’Israël

Selon le Centre de renseignements statistiques du ministère français de l’Économie, ce sont 1 561 tonnes qui ont été importées de l'Etat hébreu en 2011. Israël prend ainsi la troisième place, derrière l'Algérie (7 910 tonnes) et la Tunisie (15 359 tonnes), qui cultivent principalement les Deglet Nour.

Mais ce sont surtout les dattes Medjoul, en provenance des colonies installées dans la Vallée du Jourdain, qui font l'objet d'un appel au boycott. Ces dattes, reconnaissables à leur grosse taille, sont très cultivés au Proche-Orient et aux Etats-Unis.

« Si l'origine de ces produits n'est pas toujours mentionnée afin de tromper le consommateur, les marques néanmoins sont maintenant connues », déclare BDS, citant les marques Bat Sheva, Carmel, Jordan Plains, Jordan Valley, Jordan River et Solomon. Une journée nationale de sensibilisation contre les dattes israéliennes est organisée samedi 7 juillet. L'occasion en sera donnée à chacun de comprendre le bien-fondé de ce boycott.



Hanan Ben Rhouma


Société | Religions | Economie | Monde | Culture & Médias | Votre revue de presse | Politique




Loading


Inscription à la newsletter





L'actu vue par Yace