Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Affaire Zahia : la page Ribéry et Benzema tournée

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 30 Janvier 2014



Le verdict est enfin tombé pour Franck Ribéry et Karim Benzema dans l’affaire Zahia. Les deux footballeurs français poursuivis pour avoir eu des relations sexuelles tarifées avec la désormais célèbre Zahia Dehar, alors qu’elle était mineure, ont été relaxés, jeudi 30 janvier, par le tribunal correctionnel de Paris. Le beau-frère de Ribéry a également été acquitté.

Les stars du ballon rond tout comme Zahia, qui s'est désistée de sa constitution de partie civile, n’ont pas assisté au procès, qui s’était ouvert lundi 20 janvier et à l’issue duquel des peines ont été prononcées contre les cinq prévenus poursuivis pour proxénétisme.

Abousofiane Moustaïd, l'entremetteur qui avait présenté Zahia, a ainsi été condamné à un an de prison ferme, Georges Fahrat et Eli Fahrat, les patrons du Zaman Café, ont écopé respectivement de 9 et 6 mois fermes. Kamel Ramdani, l'organisateur de la soirée où Zahia avait rencontré Franck Ribéry, à Munich, a été condamné à cinq mois de prison et 5 000 euros d'amende. Dora Brakha, elle-même escort-girl, s'est vue infliger une peine de 3 mois avec sursis.

Concernant Karim Benzema, Franck Ribéry et son beau-frère, le tribunal a suivi le réquisitoire du procureur, qui demandait leur relaxe. A supposer ces relations avérées, le tribunal a estimé qu'ils n'étaient pas en mesure de savoir que Zahia était mineure.

Franck Ribéry avait reconnu avoir une relation sexuelle avec cette dernière à Munich, en 2009, mais en a contesté une autre en région parisienne. Il a, par ailleurs, nié pendant l'enquête l’avoir rétribué de 700 euros et affirmé qu'il ignorait qu'elle était prostituée. Karim Benzema a, pour sa part, toujours nié toute relation avec la jeune fille.

« Il y a eu une forme d'acharnement dans cette affaire. Si cela avait concerné un justiciable ordinaire, il y aurait eu un non-lieu depuis longtemps », a réagi son avocat Maître Sylvain Cormier au Parisien. « J'ai eu Karim Benzema au téléphone, il est très content. Pour lui, cette relaxe est naturelle. C'est le soulagement et il peut enfin passer à autre chose. Ce sont quatre ans de poursuites injustifiées qui s'achèvent et c'est long quatre ans quand on n'a rien à se reprocher », a-t-il ajouté.

De son côté, « Franck Ribéry avait la chair de poule lorsqu'il a appris la relaxe », a fait savoir son avocat Me Carlo Alberto Brusa. « Nous ne pouvions pas parler tous les deux, l'émotion était trop forte », a encore commenté l’avocat qui parle de la fin d’un « cauchemar » pour le milieu offensif du Bayern de Munich.

L’affaire Zahia avait éclaté avant le Mondial 2010 en Afrique du Sud. Depuis, profitant de sa notoriété, la jeune femme, aujourd’hui âgée de 21 ans, s’est reconvertie en styliste de lingerie fine. Tout en continuant leur carrière sportive au plus haut niveau, Franck Ribéry et Karim Benzema traînaient ce scandale. La page judiciaire de cette histoire est à présent tournée pour eux.

Lire aussi :
Affaire Zahia : Ribéry et Benzema devant la justice
Avec Ribery, le Bayern de Munich se construit une mosquée
Franck Ribéry ouvre un bar à chichas sans alcool
Franck Ribéry a fait un bref pèlerinage à La Mecque
La mosquée virtuelle financée par Benzema
Mondial 2010 du foot... ou de la prostitution ?





Loading