Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

A Nantes, juifs et musulmans réunis autour du cinéma

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 10 Juillet 2015



A Nantes, juifs et musulmans réunis autour du cinéma
L’idée est née dans l’association Quais de la mémoire, implantée au quartier de Bellevue, à Nantes. Celle-ci réalise des films et organise des formations autour du cinéma auprès des jeunes des quartiers populaires de la commune. « Après les attentats de janvier et les discours antisémites ou xénophobes qu’on entend, on ne pouvait pas rester sans rien faire », explique Marco Pereira, membre de l’association, à Ouest France le 7 juillet.

Les jeunes juifs et musulmans de la ville, ne vivant pas dans les mêmes quartiers, ne se fréquentent pas forcément. Un projet cinématographique commun est pensé pour les faire se rencontrer. Depuis trois mois, les échanges se multiplient avec une dizaine de jeunes âgés de 14 à 18 ans. L'objectif est de créer un court-métrage ou une web-série pour la rentrée de septembre.

C'est ensemble que les jeunes Nantais écrivent des scénarios. L’idée retenue concerne justement les différences culturelles. Car autour de la caméra, qui rassemble facilement les jeunes générations toute confession ou culture confondue, les langues se délient. Très vite, les jeunes découvrent les clichés que les uns entretiennent souvent sur les autres et ce, pour mieux les déconstruire.

Associés au collectif Play Nantes, les Quais de la mémoire entendent multiplier le nombre de jeunes participants pour pouvoir réaliser une série en septembre. Un beau projet interculturel à suivre de près.

Lire aussi :
Belgique : la fraternité judéo-musulmane à l'œuvre pour rénover une synagogue
L’esprit de Cordoue pour sauver notre avenir
Toulouse : coup dur pour les promoteurs du dialogue interreligieux
Charlie Hebdo : « Non à la barbarie, oui à la fraternité ! », juifs, chrétiens et musulmans à l’unisson