Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

À Massy, un match de la fraternité unit juifs, musulmans et chrétiens

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 7 Mai 2018



À Massy, un match de la fraternité unit juifs, musulmans et chrétiens
« Ensemble tout est possible. » C’est ce slogan empreint d’optimisme qui a orné les maillots des membres de la communauté juive, chrétienne et musulmane lors de la troisième édition du match de la fraternité, qui s’est tenu dimanche 6 mai à Massy (Essonne) avec la participation du maire Nicolas Samsoen et son prédécesseur actuellement sénateur Vincent Delahaye.

A l’initiative de l’association musulmane Al-Fatiha, le match de fraternité a été organisé pour « partager des moments de plaisir et de joie » afin de « favoriser la notion du vivre ensemble », a indiqué auprès du Parisien Faïçal Ouchene, président de l’association.

Quatre équipes mixtes et hétérogènes mêlant « toutes les religions, mais aussi tous les âges et niveaux de jeu » ont été formées, a expliqué l’adjoint au maire Michaël Marciano, pour qui la ligne directrice du jeu était « d’insuffler le maximum de mixité dans chaque équipe », sans perdre de vue l’importance de « constituer des formations équilibrées ».

Mobiliser les jeunes pour ce match était essentiel aux yeux des organisations. « Lorsque j’étais jeune, vivre aux côtés de nos amis chrétiens ou musulmans était évident. Je connais Faïcal Ouchene depuis 40 ans et nous partageons beaucoup de choses même si nous conservons nos différences. Pour les générations actuelles, c’est moins évident », estime l’adjoint au maire, lui-même de confession juive. « Ce genre de manifestation est un obstacle aux sinistres abrutis. Il n’y a que le dialogue et la joie pour contrer les logiques d’affrontement. »

Lire aussi :
La mémoire de la Shoah exposée à la mosquée de Bordeaux