Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

A Laurence Rossignol : Pour que cesse la chasse aux femmes voilées en France !

Rédigé par Safiya Meziani | Jeudi 31 Mars 2016

Les femmes musulmanes, « des nègres américains qui étaient pour l'esclavage » pour Laurence Rossignol, ministre chargée des Droits des femmes. Face à ses déclarations outrageantes, les réactions se multiplient, de même que les appels à démission. Voici l'une d'elles qui s'exprime sur Saphirnews.



A Laurence Rossignol : Pour que cesse la chasse aux femmes voilées en France !
Madame la Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, octroyez-moi le droit de parler moi-même en mon nom propre de ma condition de femme musulmane, de surcroît voilée.

Vous êtes la ministre des Droits des femmes… mais de toutes les femmes, vraiment ? Ai-je le droit d'arborer mon foulard comme bon me semble ou devrais-je vous demander le droit de disposer de mon corps telle une esclave qui demanderait la permission de me soumettre à votre diktat ?

Vous voulez me combattre sur le terrain des idées ? Avez-vous idée d'avoir outrepassé les limites et d'avoir utilisé des mots qui ont tout l’air de refléter une profonde conviction ? Oui, car cela ne constitue en rien un dérapage sémantique, soyons honnêtes ! Inutile de vous préciser que le racisme est non pas un droit mais un délit et vous venez de vous dénoncer publiquement quant à votre détestation du libre choix de millions de femmes musulmanes durant les huit longues minutes de temps qui vous ont été accordées par Jean-Jacques Bourdin.

On vous donne le droit de démissionner mais il s'agit surtout là d'une réclamation citoyenne. Parce que vous ne représentez pas les droits de toutes les femmes, j'exige votre démission tout aussi publiquement à travers cette tribune !

Des bassesses de l'esprit « républicain »

Quel projet de société menez-vous sérieusement ? Aucun, si ce n'est de garantir la défaillance d'un système politique qui est en perte de vitesse et de valeurs. Vous ne pouvez constamment cracher à la figure de citoyennes musulmanes que nous sommes, avec ou sans foulard. Nous ne tolérerons plus ces bassesses de l'esprit dit « républicain » qui n'a de républicain que le nom, hélas !

Le choix des mots est important. Ainsi, il va sans dire que le chant du rossignol que vous nous avez offert vient sonner le glas d'une politique sans fond qui irrite notre ouïe. Il faut à tout prix que cesse votre vacarme incessant qui agite bruyamment la conscience citoyenne de femmes libres et émancipées qui, comme moi, n'ont nul besoin de vos leçons sur le bon féminisme pour exister sur le plan social.

Je vous renvoie à la campagne de votre gouvernement qui vient tout juste d'être déployée : « #TousUnisContreLaHaine : ça commence par des mots, ça finit par des crachats, des coups et du sang ». On y est déjà... grâce aux représentants du racisme institutionnalisé de manière décomplexée.

Vous avez une responsabilité à laquelle vous avez dérogé et c'est ce qui vous déshonore dans la mission qui est la vôtre. Dans un contexte national et international tendu et entaché par la haine de l'Autre, vous ne faites finalement qu'attiser les flammes de la peur de par vos amalgames persistants qui ont un large écho médiatique.

*****
Safiya Meziani est citoyenne française de confession musulmane et militante associative.