Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Religions

A Conflans, le recueillement solennel des représentants musulmans en hommage à Samuel Paty

Rédigé par | Vendredi 23 Octobre 2020 à 13:05

           

Les représentants du culte musulman en France se sont réunis, vendredi 23 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, pour rendre un hommage appuyé à Samuel Paty. « Votre venue contribue à l’unité nationale indispensable dans ces moments tragiques et de deuil », leur a assuré le maire de la commune, Laurent Brosse.



Les représentants du culte musulman en France se sont réunis, vendredi 23 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, pour rendre un hommage appuyé à Samuel Paty. © Saphirnews / DR
Les représentants du culte musulman en France se sont réunis, vendredi 23 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, pour rendre un hommage appuyé à Samuel Paty. © Saphirnews / DR
Une semaine après l’assassinat de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine, les représentants du culte musulman en France ont organisé ensemble, dans la matinée du vendredi 23 octobre, avant la célébration de la grande prière hebdomadaire pour les musulmans, un moment de recueillement en hommage au professeur d’histoire devant le collègue du Bois d’Aulne où il enseignait.

Accompagnés des dirigeants du Conseil français du culte musulman (CFCM), des fédérations qui composent l’instance et de mosquées principalement franciliennes, des représentants des Scouts musulmans de France ont déposé une gerbe de fleurs sur laquelle fut inscrite « Les mosquées de France ». Une action suivie d'une minute de silence afin d’honorer la mémoire d’un homme lâchement tué par un terroriste se réclamant de l’islam.

Ce moment solennel, empreint d'émotion, vient marquer encore plus fortement la solidarité des musulmans de France envers les proches du professeur et répéter leur opposition ferme au terrorisme et à l’extrémisme religieux.

Un maire présent touché par l'initiative

A leurs côtés, se trouvaient le maire de cette commune endeuillée des Yvelines, Laurent Brosse, et des élus municipaux. « Il est important, dans ces moments où il peut y avoir des divisions notamment entre les communautés religieuses, que les musulmans viennent afficher leur désapprobation, rendre hommage à Samuel Paty. Votre venue contribue à l’unité nationale indispensable dans ces moments tragiques et de deuil », a-t-il déclaré.

« Il était important que les musulmans de France, à travers leurs fédérations et leurs mosquées, marquent un coup symbolique en ce jour du vendredi », a confirmé Anouar Kbibech auprès de Saphirnews à l'issue de la courte cérémonie. Tout en déplorant la recrudescence des actes antimusulmans constatée après chaque attentat, le président du Rassemblement des musulmans de France (RMF), appelle à « ne surtout pas tomber dans le piège des accusations selon lesquelles l’Etat est islamophobe et dans lequel certains veulent nous faire tomber ». « Il faut mettre fin à la spirale de la haine (…) et concourir à l’unité nationale », signifie-t-il.

Cette cérémonie intervient au surlendemain de l'hommage national rendu à la Sorbonne à laquelle des représentants musulmans étaient conviés, et au lendemain de la diffusion d’un texte du CFCM à destination des mosquées et des imams de France afin qu’ils puissent s’en inspirer pour leurs prêches du vendredi, appelés par plusieurs fédérations à être consacrés aux récents événements.

« L’évocation desdites "caricatures de Mahomet" pour justifier un crime ignoble, est en réalité une trahison et profanation du message du Prophète », a fait part le CFCM, présidé par Mohammed Moussaoui, appelant les musulmans de France et d’ailleurs à suivre l’exemple du Prophète Muhammad et « à cesser de répondre ou de réagir à ce type d’expression ».

Ce que contient le texte du CFCM aux imams de France pour leurs prêches du vendredi

Lire aussi :
Hommage national à Samuel Paty, un professeur devenu « un visage de la République »
Combattons l’islamisme radical, mais ne devenons pas fous !
Un professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine, l’effroi unanime des musulmans de France exprimé


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur