Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Valls exige un islam de France plus responsable

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 18 Octobre 2012



Invité sur France Inter mercredi 17 octobre, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a vivement exhorté les institutions représentatives du culte musulman de France à « prendre leurs responsabilités » notamment en ce qui concerne la formation des imams et les financements extérieurs. Dans son intervention, il a déclaré que « les financements étrangers, la formation d’imams qui n’ont rien à voir avec les valeurs de la République, le rejet de ce discours de haine, sont aussi de la responsabilité de ceux qui, aujourd’hui, ont en charge l’islam de France ».

Il remet donc à l’islam de France le devoir de former des « imams et aumoniers français, qui parlent français, qui sont en phase avec les valeurs de la République » afin qu’il puisse « accomplir leur tâche et leur mission ». Garde des sceaux, Christiane Taubira avait déjà annoncé le recrutement imminent de 15 aumôniers musulmans supplémentaires dans le but de ralentir le prosélytisme en prison.

Lors de son discours devant le Sénat pour défendre le projet de loi anti-terrorisme, Manuel Valls a également dénoncé « l’influence néfaste des discours d’imams autoproclamés » touchant particulièrement les musulmans « issus de la deuxième et de la troisième génération, qui peuvent douter de leur identité ».

Toujours selon le ministre de l’Intérieur, l’islam de France se doit de refuser « des financements qui viennent de l’étranger » qui peuvent être en relation avec le « salafisme qui pervertit précisément cet islam ».

Lire aussi :
Manuel Valls à Alger pour évoquer un islam de France
Des Assises de l'Islam de France pour discuter de l'avenir du CFCM