Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une mosquée de Cologne vandalisée, les milices kurdes accusées

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 15 Mars 2018



Les murs de la mosquée Eyup Sultan à Cologne, au nord-ouest de l’Allemagne, ont été tagués dans la nuit du 12 au 13 mars. Les soupçons sont portés envers des sympathisants kurdes en conflit ouvert avec la Turquie. © AA
Les murs de la mosquée Eyup Sultan à Cologne, au nord-ouest de l’Allemagne, ont été tagués dans la nuit du 12 au 13 mars. Les soupçons sont portés envers des sympathisants kurdes en conflit ouvert avec la Turquie. © AA
Les murs de la mosquée Eyup Sultan à Cologne, au nord-ouest de l’Allemagne, ont été tagués dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 mars. Des inscriptions comme « Afrin est partout » – du nom de la ville syrienne qui fait face à une offensive militaire turque visant à mater les milices kurdes qui s’y trouvent – ont été retrouvées peintes, orientant les soupçons des responsables de la mosquées vers des sympathisants du Parti kurke syrien (PYD) et du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) contre qui la Turquie est en conflit.

Cet acte de vandalisme est loin d’être un cas isolé. Selon Nevzat Yasar Asikoglu, président de l’association DITIB qui dirige la mosquée colognaise, « il y a eu 25 attaques ciblant des mosquées depuis le 1er janvier ». Il a lancé un appel aux autorités allemandes pour mobiliser les moyens nécessaires en vue d'arrêter les assaillants et de renforcer la sécurité des lieux de culte.

Selon l’agence turque Anadolu, des sympathisants du PYD/PKK ont menacé de commettre des attaques contre des institutions turques présentes en Allemagne en signe de protestation de l’opération menée par la Turquie à Afrin. Plusieurs mosquées tenues par des associations turques ont été la cible d’incendies criminels ces derniers jours, sans que la piste kurde ne soit confirmée à ce jour pour expliquer les attaques.

La Turquie a adressé, lundi 12 mars, une note diplomatique à l’intention du gouvernement allemand pour exiger des prises de mesures immédiates afin de protéger la communauté turque contre les violences émanant du PYD et du PKK.

Lire aussi :
Allemagne : deux mosquées attaquées à Lauffen et Berlin
KT Bank, première banque islamique d’Europe continentale, s'installe à Cologne