Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une marche interreligieuse organisée à Toulouse sans les leaders juifs

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 15 Octobre 2018



Une marche interreligieuse organisée à Toulouse sans les leaders juifs
Quelques centaines de Toulousains se sont donnés rendez-vous dimanche 14 octobre dans la ville rose en réponse à l’appel d’un collectif d’associations religieuses et laïques en faveur du dialogue interconvictionnel pour la deuxième année consécutive. « Pour construire la paix, osons la rencontre », c’est ce même leitmotiv qui a animé le même évènement lors de la première édition en 2017 à Colomiers et qui avait alors rassemblé catholiques, protestants, musulmans, juifs, bouddhistes ou encore athées.

La diversité fut tout autant au rendez-vous cette année. Mais fait marquant cette année, les responsables juifs locaux n’ont pas répondu présents à l’appel. Les relations judéo-musulmanes demeurent tendues à Toulouse depuis l’affaire Mohamed Tataï, l’imam de la Grande Mosquée de Toulouse décrié depuis juin pour un prêche qualifié d'antisémite. Ses propos font depuis l’objet d’une enquête judiciaire pour incitation à la haine.

Quelques membres de la communauté juive se sont toutefois rendus à cette marche. « Bien sûr, nous devons continuer à échanger. Mais si, cette année, c’est moi, une laïque qui dit quelques mots, c’est parce que nos rabbins espèrent une prise de position claire des imams. Nos guides spirituels attendent que les autres guides s’engagent à ne pas utiliser des arguments comme cet hadith de l’arbre et du rocher » pour justifier la haine des juifs, a indiqué Nicole Yardeni, du Conseil représentatif des institutions juives (CRIF) local, citée par 20 Minutes.

« Nous travaillons sur la question de la fraternité. Pour construire la paix, il faut oser la rencontre pour comprendre les autres », a affirmé, pour sa part, Michel Rouffet de l’association Compostelle-Cordoue lors de sa participation à l’événement.

Lire aussi :
De l'interculturel à l'interreligieux, Bergerac et Toulouse célèbrent la fraternité
Avec la Semaine de la Fraternité, le dialogue interreligieux se structure à Toulouse