Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une fondation pour la mémoire de l'esclavage d'ici à la fin 2016

Rédigé par Saphirnews | Mercredi 11 Mai 2016



Une fondation pour la mémoire de l'esclavage d'ici à la fin 2016
François Hollande a annoncé mardi 10 mai, journée commémorative de l'abolition de l'esclavage, la création d’une fondation pour la mémoire de l'esclavage « avant la fin de l'année ».

« Je souhaite donner à la France une institution qui lui manque encore, une fondation pour la mémoire de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions », a déclaré le président de la République au Palais du Luxembourg, à Paris, précisant que l’institution « diffusera la connaissance de l'esclavage, de la traite, mais aussi tout le combat des abolitionnistes ».

L'économiste franco-béninois Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin, présidera la mission de préfiguration de cette fondation. Cette annonce coïncide avec les 15 ans de la loi Taubira reconnaissant l'esclavage comme crime contre l'humanité.

En revanche, François Hollande refuse la réparation financière de l'esclavage par l'Etat. Elle est aujourd'hui réclamée par une centaine d'associations antiracistes.

Lire aussi :
« Nègres pour l'esclavage » : le réquisitoire anti-voile de Laurence Rossignol qui choque
Une initiative interreligieuse historique contre l'esclavage moderne
Avec Tidiane N’Diaye, le génocide de la traite orientale dévoilé
Hollande refuse la réparation financière de l’esclavage
L’histoire enfin racontée des Noirs de France