Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un restaurant chic parisien accusé de discriminer Arabes et femmes voilées

Rédigé par Benjamin Andria | Jeudi 17 Mai 2018



Un restaurant chic parisien accusé de discriminer Arabes et femmes voilées
L'Avenue est une brasserie très select du 8e arrondissement de Paris. Trop select même au point de discriminer les Arabes et les femmes voilées à l'entrée, selon BuzzFeed. L’adresse du 41 avenue Montaigne, bien connue des stars, est épinglée jeudi 17 mai par le site d'informations, qui a révélé des pratiques discriminatoires du personnel du restaurant, qui auraient été mises en place par la direction. « Un véritable système discriminatoire en plusieurs étapes », précise-t-on, sur la base de témoignages de serveuses et de messages échangés entre des employées.

Parmi les consignes, figurent, selon quatre ex-serveuses interrogées, celle de ne prendre aucune réservation de personnes aux noms à consonance arabe et de touristes venant du Moyen-Orient, en particulier du Qatar, des Émirats arabes unis, du Bahrein et de l'Arabie saoudite, celle de refuser l’entrée du restaurant aux femmes voilées en « prétextant que le restaurant était plein, même s'il ne l'était pas » ou encore, si leur venue était programmée, « de lui faire croire que (leur) réservation n'a pas été enregistrée ».


Un scandale dont les Noirs ne seraient pas épargnés

« Si la personne au téléphone insiste trop, "on devait proposer les derniers services, par exemple 15h ou 22h" », raconte une des serveuses. « La consigne était claire : il fallait qu'au rez-de-chaussée et en terrasse les clients soient "beaux et présentables" selon le directeur. »

« Les clients du Moyen-Orient étaient les plus discriminés, devant les Asiatiques ou les Noirs, qui peuvent être acceptés "même s’il ne faut pas qu’il y en ait trop" », témoigne une autre.

Alexandre Denis, directeur du restaurant, réfute les accusations. « Ce qui est certain, c'est que je n'ai jamais donné de consigne pour refuser des clients », déclare-t-il. Mais des employées assurent que « ce système bien rodé est toujours à l'œuvre aujourd'hui ».

Pour vérifier ces dires, BuzzFeed a tenté une réservation depuis le Qatar au nom de « Ahmed ». Impossible à plusieurs créneaux proposés… sauf quand c’est « Yann » qui le fait depuis Paris. L’expérience d’amener une femme voilée dans le restaurant, après confirmation de la réservation, tourne aussi au désavantage du restaurant : la réservation aurait soudainement disparu. Après avoir longuement insisté, c’est un oui… mais uniquement à l’étage alors que des places étaient disponibles au rez-de-chaussée.

Ces résultats, qui accréditent les témoignages, font tâche sur la réputation de la « cantine des stars ». Une demi-douzaines d'anciennes serveuses de L’Avenue ont alerté, « de manière anonyme en février dernier », l'inspection du travail sur les méthodes du restaurant. Sans nouvelles pour le moment.

Mise à jour mardi 23 mai : L'association antiraciste La Maison des Potes a annoncé avoir porté plainte contre l'établissement pour discriminations. La brasserie, qui a dénoncé une « campagne diffamante et caricaturale », a indiqué son intention de porter plainte pour diffamation contre BuzzFeed. Elle entend aussi poursuivre « tous les auteurs des menaces qui lui ont été adressées ».

De son côté, le Défenseur des droits a annoncé, vendredi 18 mai, l'ouverture d'une enquête. « Selon les témoignages d’anciennes salariées, il existerait une pratique discriminatoire consistant à refuser la clientèle d’origine maghrébine, africaine et les femmes portant le voile. En outre, il existerait également une pratique discriminatoire en raison de l’apparence physique », indique-t-on dans un communiqué. « Le Défenseur des droits, ayant pris connaissance par voie de presse d’allégations de discrimination dans un restaurant parisien, décide de se saisir d’office et d’ouvrir une enquête. »

Lire aussi :
Les interdictions vestimentaires en Europe passées au crible, la France « chef de file »
Discrimination au travail : les femmes issues des minorités « démesurément affectées » en Europe