Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Economie

Un livre pour tout savoir et comprendre de la finance islamique, avec Ezzedine Ghlamallah

Reçu à Saphirnews

Rédigé par | Vendredi 22 Juillet 2022 à 11:00

           


L'avis de Saphirnews

C’est le fruit de dix ans de travail sur la finance islamique qu’Ezzedine Ghlamallah a décidé de coucher sur le papier. Le résultat de ce travail consciencieux, on peut désormais l’apprécier à travers le livre Islam & éthique des affaires économiques et financières, paru en juin aux Presses Universitaires d'Aix-Marseille (PUAM). L’expert en finance islamique, qui apporte des éclairages réguliers sur le sujet depuis plusieurs années sur Saphirnews.com, présente ici un ouvrage complet détaillant avec rigueur les fondements théologico-juridiques de la finance islamique, « enracinés dans une tradition millénaire du droit et de l’éthique des affaires », et ses développements dans l’histoire contemporaine.

Une tradition millénaire et pourtant, l’essor de la finance islamique est récent puisqu’il remonte aux années 1960. Une industrie qui a la particularité d’être née d’initiatives privées, ce qui représente « à ce titre une innovation économique et organisationnelle ». Après une présentation détaillée des concepts entourant le domaine de compétence de l’auteur, le processus d’institutionnalisation, de gouvernance et de risques des institutions financières islamiques au fil de l’histoire récente est passé en revue, avant de laisser place aux perspectives et aux défis du système financier islamique. Cette partie du livre, bien documentée et très instructive, se révèle être plus pédagogique et facile d’accès à des lecteurs non-initiés que le titre du livre et sa couverture ne le laissent imaginer.

Dans l’essor et le développement de la finance islamique que la crise financière de 2007 – 2008 a remis en selle comme une alternative, Ezzedine Ghlamallah attribue un rôle « déterminant » aux chercheurs et aux entrepreneurs depuis la phase de la théorisation (1920-1970) à la phase d’internationalisation et de consolidation (depuis 2010), en passant par la phase d’opérationnalisation et d’expansion (1970 – 1990) et la phase d’institutionnalisation et de sophistication (1990 - 2010). C’est en ce sens aussi qu’il consacre tout une deuxième partie, plus technique, sur les thèmes centraux des recherches en cours en économie et finance islamiques, pour démontrer l’ampleur, le dynamisme et la portée d’un tel sujet.

Une facette méconnue d’une religion mal perçue

Le livre, scindé donc en deux parties, a pour objectif, selon l’auteur, « d’apporter aux lecteurs une compréhension globale des concepts, des enjeux, des perspectives et des techniques spécifiques au système économique et financier islamique ».

Pour reprendre Edwin Le Heron, professeur à Sciences-Po Bordeaux qui signe l’avant-propos de l’ouvrage, « ainsi que l’on soit très attaché à la loi française de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat et aux principes de tolérance mutuelle et de liberté absolue de conscience, ou que l’on veuille vivre sa foi musulmane, ce qui n’est pas incompatible avec le principe de laïcité, ce livre sera très utile pour réfléchir aux valeurs et à l’éthique que la monnaie et la finance devraient respecter dans une société moderne ». Un livre qui participe aussi à mieux connaître l’islam - la plus mal perçue des religions en France - sous un angle liant économie et éthique, largement méconnu du grand public.

Un appel à changer de paradigme

Que de chemin réalisé depuis l’envol de cette industrie. Mais, pour l’auteur, le potentiel de la finance islamique n’a pas été totalement exploité à ce jour. « Elle reste encore très loin d’une adéquation parfaite de ses pratiques particulières à ses principes généraux. Il faudrait qu’à l’aide de ses valeurs et de ses principes éthiques, la finance islamique arrive à s’imposer de manière autonome. Ce qui lui permettrait de sortir de la simple adaptation des produits financiers conventionnels pour enfin proposer ses propres produits et montages financiers originaux et inconnus des acteurs conventionnels de la finance ». Pour, dit-il, « honorer ses promesses d’inclusion financières, de prospérité et de richesse partagées ».

Le livre sonne comme un appel à refonder notre modèle économique et financier. Ezzedine Ghlamallah déclare « vital de changer de paradigme », dans l’ère post-Covid et à l’aune de la crise climatique. Car celui qui est actuellement le nôtre a « contribué à la destruction des écosystèmes, au gaspillage des ressources naturelles et à l’émergence d’une société de plus en plus inégalitaire », comme le démontre tristement chaque année de trop nombreux rapports.

Avec Islam & éthique des affaires économiques et financières, Ezzedine Ghlamallah parvient à faire œuvre de transmission de sa passion. Un ouvrage qu’il dédicace à ses parents. Ce qui ne serait qu’un détail attire notre attention car on y apprend que l’auteur revendique être un descendant d’illustres aïeux : de Charles Martel, par sa mère, et du Prophète Muhammad, par son père. Rien que ça !

Présentation de l’éditeur

Il aura fallu quelques siècles avant que la civilisation islamique n'atteigne son apogée et ses apports à l'humanité dans le domaine de la culture et des sciences furent nombreux : littérature, architecture, philosophie, mathématiques, astronomie, médecine, sociologie, etc. Aujourd'hui dans un monde marqué par les crises financières et environnementales, il lui reste sans doute encore beaucoup à apporter en matière d'éthique économique et financière.

Cet ouvrage a donc pour objectif d' apporter au lecteur une compréhension globale du système économique et financier islamique qui représente également un nouveau champ de recherche académique. La première partie est consacrée aux fondements ainsi qu' aux enjeux et perspectives de développement du système financier islamique. La seconde partie est dédiée à l'identification des thématiques de recherches dominantes en économie et finance islamiques.

L’auteur

Ezzedine Ghlamallah est diplômé de l'Université de Droit et de Sciences politiques de Strasbourg, où il a obtenu un Executive MBA en finance islamique et titulaire d'un Master en finance, comptabilité, fiscalité et gestion de patrimoine de l'Université d'Aix-Marseille. Il est également diplômé de l'École nationale d'assurance de Paris, en banque, finance et assurance. Depuis 2014, il enseigne la finance islamique et les sciences de gestion dans de nombreuses écoles et universités.


Ezzedine Ghlamallah, Islam & éthique des affaires économiques et financières. Des fondations théologico-juridiques à la constitution d’un système économique et financier, Presses Universitaires d'Aix-Marseille (PUAM), juin 2022, 356 pages, 33 €



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur