Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Turquie : les femmes ne devraient pas rire fort en public

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 31 Juillet 2014



L'information qui suit peut prêter à (sou)rire. Bülent Arinç, le vice-Premier ministre et porte-parole du gouvernement de Recep Tayyip Erdogan, a appelé, mardi 29 juillet, les femmes à ne pas « rire fort en public ».

En déplacement dans sa circonscription du nord-ouest du pays, à quelques jours de l’élection présidentielle, ce très proche du Premier ministre a expliqué que la femme turque « ne doit pas rire fort devant tout le monde » afin de « conserver sa décence à tout moment », question de « droiture morale ».

Ses propos ont suscité l’indignation et la réaction immédiate de femmes plus ou moins connues dans les médias et sur les réseaux sociaux. Une campagne de protestation s'est organisée sur Twitter, où des centaines de femmes ont posté leurs plus beaux sourires accompagnés des hashtags #kahkaha (« rire » en turc), #direnkahkaha (« résister au rire ») ou #direnkadin (« résister aux femmes »), affirmant leur droit à rire comme elles l’entendent.

Dans ce pays musulman laïc, les voix se font de plus en plus entendre pour dénoncer une dérive rigoriste de l’AKP, le parti au pouvoir depuis 12 ans, et fustiger sur les réseaux sociaux l’intrusion « de plus en plus flagrante » du pouvoir turc dans la vie privée.

Face au tollé suscité par ses propos, le vice-Premier ministre a affirmé le lendemain au cours d'une émission télévisée que ses remarques avaient été sorties de leur contexte et a proposé quelques réflexions sur « les principes généraux de morale ». « Il y a des femmes qui partent en vacances sans leur mari et d'autres qui n'arrivent pas à se retenir de grimper sur une barre verticale. Chacun vit comme il veut. Je ne suis pas en colère contre vous, mais j'ai de la pitié pour vous », a-t-il alors déclaré. Pas très fin. Ses déclarations ne manquent pas d'être moquées.

Lire aussi:
Présidentielles en Turquie : l'ex-secrétaire de l'OCI face à Erdogan
Turquie : l’imam rockeur autorisé à rester chanteur
Turquie : prendre Allah pour pseudo sur Twitter coûte cher
Un accident minier fait plus de 274 morts en Turquie
Turquie : le voile fait son entrée au Parlement
Turquie : le printemps de révolte contre Erdogan