Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Trois personnes inculpées dans l'attentat contre une mosquée du Minnesota

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 14 Mars 2018



Trois personnes inculpées dans l'attentat contre une mosquée du Minnesota
Les fédéraux américains ont arrêté, mardi 13 mars, trois hommes dans l'Illinois avant d'être inculpés pour possession illégale d’armes à feu mais également pour l'attaque à la bombe visant une mosquée du Minnesota en août 2017 ainsi que la tentative d'attaque similaire contre une clinique d’avortement dans l’Illinois en novembre 2017, apprend-t-on mercredi 14 mars.

Michael McWhorter, l’un des individus arrêtés, a décidé de passer aux aveux, en reconnaissant avoir participé aux deux attaques selon une déclaration sous serment d'un agent du FBI, rapporte le New York Time. Il a confirmé la participation des deux complices arrêtés avec lui aux deux événements, Joe Morris, 22 ans, et Michael B. Hari, 47 ans.

Le récit d’un plan à trois motivé par la haine

L'homme âgé de 29 ans, originaire de l'Illinois comme ses complices, a tenu à mentionner qu’ils ne souhaitaient en aucune façon tuer quiconque ; leur but n'aurait été que de faire peur aux musulmans et de leur signifier qu’ils ne sont pas « les bienvenus » aux Etats-Unis. Il a même raconté les détails de l’opération, de la location d’un Nissan Frontier aux promesses de 18 000 dollars de la part de l’un de ses complices pour participer à l'entreprise criminelle visant la mosquée, une attaque vraisemblablement motivée par leur haine des musulmans.

Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) et les responsables de la mosquée vidée ont salué l'arrestation des trois suspects, tout en faisant valoir des questions qui nécessitent encore des réponses.

Lire aussi:
Attentat à la mosquée du Minnesota : le FBI offre 30 000 dollars de récompense
Attentat à la mosquée du Minnesota : quand la Maison blanche justifie le silence de Trump
Etats-Unis : ce qu'on sait de l'attentat à la bombe visant une mosquée du Minnesota