Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Toulouse : il s'appelait Jihad, la justice le renomme Jahid

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 16 Avril 2018



Toulouse : il s'appelait Jihad, la justice le renomme Jahid
L’enfant se prénommait Jihad mais cela posait un problème pour la mairie de Toulouse en faisant valoir le bien-être du garçonnet. Le Tribunal de grande instance de Toulouse lui a donné raison en renommant l’enfant Jahid, rapporte le journal local ActuToulouse.

Sur décision du TGI rendue vendredi 13 avril, la mention du prénom « Jihad » sur l’acte d’état civil de l’enfant a été annulée et remplacée par « Jahid ». Une inversion de lettres qui devrait contenter la municipalité, en conflit avec les parents depuis la naissance du bébé en août 2017.

Reste à savoir si les parents entendent faire appel de la décision. Le tribunal s’est appuyé sur l'article 57 du Code civil qui indique que « lorsque ces prénoms ou l’un d’eux, seul ou associé aux autres prénoms ou au nom, lui paraissent contraires à l’intérêt de l’enfant ou au droit des tiers à voir protéger leur nom de famille, l’officier de l’état civil en avise sans délai le procureur de la République ».

Lire aussi :
Toulouse : des parents signalés pour avoir nommé leur enfant « Jihad »